keyboard_arrow_up
 

La relève

Claudia et Sandra Ferreira : Les filles du poisson

 
31 janvier 2020 | Par Alexandra Duchaine

La websérie Portugal Gourmand, vous connaissez ? Elle a été créée par Sandra et Claudia, les filles aînées de Carlos Ferreira, qui a fondé en 1996 le plus grand établissement de gastronomie portugaise de Montréal. Comme le titre de ces épisodes le laisse deviner, on y découvre le savoir-faire et les traditions culinaires du pays ibérique fréquenté pour ses plages paradisiaques et ses vignobles abondants. Quand, assise à leurs côtés à la table 26 du Café Ferreira, je leur demande ce qui leur a inspiré ce concept inusité, les sœurs se regardent et ricanent, complices.

« On était au bar, près de l’entrée, raconte Claudia, en pointant l’emplacement. C’était en janvier 2017... Je me cherchais un projet concret, quelque chose à accomplir, et on en parlait. Mon père s’est avancé vers nous et m’a dit, de son ton autoritaire habituel : "Tu vas aller faire les vendanges au Portugal !" Je m’y suis tout de suite opposée. » Avec une pointe d’ironie, elle avoue détester que Papa lui dise quoi faire. Sandra poursuit : « Sans réfléchir, je lui ai alors suggéré de partir avec une caméra pour créer du contenu et alimenter nos réseaux sociaux. »

La folle proposition, lancée en l’air presque à la blague, a rapidement fait son chemin. « En une heure, on était déjà sur Facebook, complètement excitées, à chercher des vidéastes qui seraient enthousiastes à l’idée de nous aider à concrétiser le projet », confient-elles en chœur en mimant leur emballement. Quelques semaines plus tard, accompagnée de la réalisatrice Édith Jorisch et de la photographe Raphaëlle Rousseau, Claudia observait le ciel à travers un hublot, légèrement anxieuse. L’idée d’être sous les projecteurs, devant la caméra, lui procurait un stress intense, qu’elle a su diminuer de manière plutôt cocasse : en consultant un hypnotiseur peu avant le départ.

Le résultat est néanmoins heureux. Une première saison composée de 10 capsules de quatre minutes, au cours desquelles on voit la jolie brune gouverner la modeste embarcation de Pedro, le pêcheur à la ligne dont les proies tout juste tirées de l’eau sont livrées par avion pour aboutir la journée même dans les cuisines du Ferreira. On visite avec elle le vignoble de son père, dans la région du Douro supérieur, où amandes et olives sont aussi cultivées. On pose pied sur le domaine agricole de Paulo, qui élève ses patas negras, des cochons noirs nourris presque uniquement de glands de chêne et dont les pattes sont séchées pendant au moins cinq ans avant d’atterrir en charcuteries dans nos assiettes. En voix hors champ, Claudia se fait géographe, historienne, journaliste, et détaille ses rencontres et découvertes.

Les paysages à couper le souffle et les produits alléchants ont eu leur effet bénéfique sur les affaires du Café Ferreira. Les curieux se faisaient plus nombreux, réclamant les vins et les crustacés vus à l’écran. Pourquoi ne pas renouveler l’expérience ?

TRANSMISSION

Lisbonne, Porto et Lagos sont désormais des destinations à la mode. De nombreux Montréalais s’y rendent, et les Ferreira sont pour eux la référence portugaise par excellence. « Tout le monde vient nous voir pour nous demander des conseils de voyage, pour connaître nos incontournables, explique Sandra. Mon père a créé un fichier PDF à partager, tellement il était devenu lourd de communiquer sans cesse la même information. » De là est née la formule de la nouvelle saison : de très courtes vidéos qui introduisent leurs restaurants, bars, plats et villes chouchous.

Et des coups de cœur, elles en ont. Lorsqu’elles parlent de cuisine traditionnelle portugaise, de sardines, de morue salée, de fruits de mer frais servis sans sauce, bien modestement, leurs visages s’illuminent, leurs yeux s’arrondissent devant le festin imaginé. Elles ont grandi à deux pas du Mont-Saint-Hilaire, sur la Rive-Sud de Montréal, mais ont eu le privilège de traverser l’Atlantique presque une fois par année. « Notre père est le plus grand des Portugais. Il est le plus important ambassadeur de son pays : c’est un passionné qui nous a transmis son amour », s’enchante Sandra. Sa figure respire toute la tendresse et l’admiration qu’elle éprouve pour lui.

Il y a 24 ans, Carlos érigeait le Ferreira dans le but de faire rayonner sa culture d’origine. L’immigrant visionnaire a même créé un magazine qu’il envoyait par la poste toutes les saisons, dans lequel il partageait recettes et coutumes. « Avec la websérie, tout ce qu’on fait, c’est moderniser son projet de porte-parole ; on en fait une version 2.0 », mettent en lumière ses enfants.

Les ambitieuses, qui ont 26 et 30 ans, représentent bien la nouvelle génération de restaurateurs qui utilisent à bon escient les possibilités infinies du Web. Blogue, infolettres, publications Facebook, stories Instagram, elles comprennent mieux que leurs aînés l’impact des canaux numériques sur la notoriété et la visibilité de leur commerce. Elles se font influenceuses, en partageant du contenu directement sur leurs pages personnelles, parce qu’elles ont saisi que c’est à travers elles que les internautes désirent vivre l’expérience Ferreira.

Depuis 2014, Sandra est directrice des opérations et du marketing du groupe familial, qui détient trois restaurants. Sa sœur pilote les réservations, l’accueil et les ruches d’abeilles qu’abrite le toit du Ferreira. Entre leurs tâches, elles essaient tant bien que mal d’alimenter leurs diverses plateformes de promotion. « J’aimerais avoir plus de temps. Je souhaiterais présenter un membre de notre équipe par jour sur les réseaux sociaux, apprendre des choses à nos abonnés Facebook, par exemple en leur montrant comment vider un poisson... J’ai tellement d’idées ! » explique Sandra, qui prendra officiellement la relève. L’un de ses projets ? Porter la websérie à la télévision.

Filho de peixe sabe nadar, dit le proverbe portugais. « Le fils du poisson sait nager. » Ses filles aussi, apparemment...

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).