Racines par Agostino De Riggi

4 mai 2014

Le client entre dans une restaurant ou un hôtel. Tout de suite, il expérimente ou pas un effet « WOW ! ». Le ton de la sortie est donné. Comment obtenir cet aménagement qui plaît et reflète les tendances en cours ? Le designer Agostino De Riggi nous parle de sa récente expérience au restaurant montréalais Racines.

Par Marie-Carole Daigle

Quand Agostino De Riggi a reçu l’appel de Jorge Da Silva du Groupe MTL Cuisine, il savait qu’un défi de taille l’attendait : la transformation en établissement branché et convivial du minuscule local occupé durant de nombreuses années par le diner montréalais Louigi’s

Heureusement, le designer connaissait son client : celui-ci lui avait déjà confié l’aménagement des restaurants Les 400 Coups, Helena, ainsi que le Sinclair à ses débuts. « La commande consistait à créer une ambiance chaleureuse, dans un restaurant de cuisine locale mais moderne, raconte le designer. On le baptiserait "Racines", pour rappeler les produits du terroir que le chef souhaitait mettre en valeur. »

« Nous voulions que l’atmosphère permette de revenir à l’essence des choses, mentionne Jorge Da Silva, du restaurant Racines. Or, Agostino comprend si bien la scène montréalaise, le type de night life qui plaît aux Montréalais, que nous lui avons donné carte blanche. En plus, il saisit parfaitement la réalité des restaurateurs, notamment leurs contraintes financières. » Résultat ? Un décor épuré, dans les tons de terre, faisant place à des matériaux bruts comme le bois, le métal riveté et les vis en laiton – bref, un style industriel revu à la moderne.

DU TRAVAIL CLÉ EN MAIN

Le designer Agostino De Riggi se démarque par le fait qu’il ne se contente pas de remettre au client des plans que celui-ci devra faire exécuter. « Ce designer a tous les talents : il s’occupe même du logo ! » se réjouit Jorge Da Silva. « Aux États-Unis, le design se fait de plus en plus de cette manière, précise son designer, qui vient en outre de signer l’aménagement du Sofia, une pizzeria de 8 000 pi² sur deux étages, dans le Quartier DIX30 (Brossard). De nos jours, on ne dit plus au client de s’arranger avec les fournisseurs… Pour ma part, j’élimine le recours aux intermédiaires. Par exemple, les ouvriers qui fabriquent les banquettes que je dessine, ce sont mes employés. Et je me suis occupé personnellement des luminaires faits sur mesure. C’est un gros avantage pour le client.

« En fait, un restaurant, c’est un travail d’équipe du début à la fin, affirme Jorge Da Silva. Le designer attire les gens de l’extérieur à l’intérieur, mais ensuite, c’est à l’équipe en place de les y garder ! »

1- MÉTAL

« Nous sommes partis de l’idée qu’il fallait évoquer les matières premières, explique Agostino De Riggi. Les matières brutes comme le métal et le bois ont été nos points de départ. »

2- SALLE EN LONGUEUR

« Le local était occupé par un restaurant de style diner. On a trouvé une façon d’intégrer un maximum de places assises afin d’optimiser le rendement de cet espace exigu et tout en longueur. »

3- TABLE

« Avant, on couvrait les tables d’une nappe blanche. Cette façon de faire est de plus en plus rare. Comme on laisse maintenant très souvent les tables à nu, nous avons mis leur bois en valeur. Le client d’aujourd’hui s’intéresse aux détails. Raison de plus de soigner la finition, notamment le rebord et le pied des éléments de mobilier. »

4- RACINES

« Je visite de nombreuses foires du meuble pour me tenir au courant des tendances, signale Agostino De Riggi. J’ai trouvé ce moulage de racine d’arbre africain dans une exposition aux États-Unis. Il était initialement en simple fibre de verre, mais nous l’avons adapté aux coloris du Racines. On trouve beaucoup d’inspiration dans les foires commerciales, notamment du côté des accessoires. La plus grande exposition est le High Point Market, qui a lieu en Caroline du Nord. »

5- PLANCHER ET BAR

« Pour de plus en plus de gens, la meilleure place d’un resto, son essence, c’est son bar, signale Agostino De Riggi. Les couples qui veulent une soirée romantique mais décontractée y réservent leurs chaises. C’est aussi souvent l’endroit où on a vue sur la cuisine spectacle, une autre tendance en hausse que nous avons mise en valeur au Racines. Je m’assure donc de prévoir un bon nombre de places au bar. Notre parquet en chevrons, un motif aussi appelé herringbone, est fait de courtes planches de bois. Traditionnellement, c’était une façon de rentabiliser le bois. Il donne quelque chose d’intéressant au lieu, malgré l’étroitesse du local », fait remarquer le designer.

6- PORTE EXTÉRIEURE

Un designer peut changer d’idée en cours de route ! « Nous pensions déplacer l’entrée pour qu’elle donne sur la rue Saint-Maurice. Malheureusement, une telle installation aurait compliqué la gestion des courants d’air, l’hiver. Nous sommes donc revenus à la case départ : une grande porte en avant. Nous avons mis en place un rideau de chaleur qui assure le confort des convives en tout temps. »

7- ÉCLAIRAGE

« Je prends toujours soin d’avoir deux types d’éclairage : de l’halogène qui permet un éclairage direct sur les objets qu’on veut accentuer et de l’incandescent, plus doux. »

COUP DE COEUR DU DESIGNER

C’est un fait : les designers conservent avec un soin jaloux – et avec raison – le nom de leurs fournisseurs. Un peu comme les chefs qui ne révèlent pas les ingrédients secrets de leurs meilleures recettes !
Agostino De Riggi a quand même eu la générosité de nous dévoiler le nom d’un de ses fournisseurs chouchous : le fabricant de luminaires sur mesure Lambert & Fils. « C’est un atelier où j’ai la certitude que j’obtiendrai vraiment ce que j’ai demandé, affirme le designer. Grâce à eux, je peux proposer à mes clients des luminaires faits sur mesure et tout à fait uniques. Samuel Lambert et son équipe font automatiquement partie de tous mes projets. En plus, j’encourage ainsi une entreprise locale, située rue Beaubien, à Montréal. »

L’atelier-boutique Lambert & Fils crée des luminaires sur mesure ou prêts-à-allumer.

156, rue Beaubien Est, Montréal, H2S 1R2
lambertetfils.com
514 394-0762


FICHE TECHNIQUE

  • TYPE DE CUISINE : Des plats soignés dans une ambiance épurée
  • ADRESSE : 444, rue McGill, Montréal
  • TÉLÉPHONE : 514 544-0444
  • SITE WEB : racines.ca
  • NOMBRE DE PLACES : 46
  • SUPERFICIE : 2 300 pi²
  • DESIGNER : Agostino De Riggi, adrdesign.ca / agostino@adrdesign.ca
  • CHEF  : Simon Mathys
  • SOMMELIER : Félix Michon
  • PROPRIÉTAIRE : Groupe MTL Cuisine
  • OUVERTURE : octobre 2013

Photos : © Patrick St-Arnaud/Le Royan-St-Arnaud

Dans cette édition

Les charcuteries de la mer
Devrait-on inclure le pourboire sur la facture au restaurant ?
Le germoir automatique EasyGreen™ du chef Frédéric Laplante
Équilibrer les coûts de main d’œuvre et les profits
Olivier Pellerin Lemay
Faits saillants de l’industrie des services alimentaires
Boire « Made in Québec »
Faites-vous le nécessaire pour être bon ?
Des chiffres qui parlent
Les lave-vaisselle
Est-ce qu’une concordance entre la vocation touristique et le produit immobilier est possible ?
Le marché des collations : Petits repas, grandes possibilités
Restaurants : utilisation de méthodes estimatives par Revenu Québec
Laurent Godbout
Comment choisir vos produits nettoyants pour la cuisine ?
L’innovation, une activité qui se cultive…



PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.