Les patrons sont-ils tous des menteurs ?

31 août 2010 - Par Stéphane Simard

« Pourquoi est-ce que je me défoncerais pour un patron qui ne sait même pas qui je suis, ce que je veux ou ce que je peux faire pour l’organisation ? » Voilà comment pense l’employé de la nouvelle génération, peu importe son âge. À titre de gestionnaire d’un établissement d’hôtellerie et de restauration, si vous voulez générer davantage d’engagement au sein de votre équipe, vous devrez mettre en place des pratiques pour établir un meilleur contact avec chacun de ses membres afin d’éviter de passer pour un patron menteur.

Plus le travail a un sens, plus l’engagement est intense. C’est la différence entre l’obligation et la passion, entre la survie et l’épanouissement, entre l’existence et le rayonnement. Comment redonner un sens au travail ? En répondant avec franchise et authenticité aux questions fondamentales que se posent vos employés de la nouvelle génération afin de rebâtir une relation de confiance et leur redonner du coeur à l’ouvrage.

Désabusé par rapport à l’héritage laissé par l’adulation de la quête de la richesse matérielle (familles éclatées, endettement, pollution, etc.), l’employé de la nouvelle génération se tourne maintenant vers la quête de sens. Puisque nous passons la majeure partie de notre vie active au travail, ce dernier pourrait contribuer à donner un sens à notre vie. À condition bien sûr qu’il n’y ait pas de contradiction entre nos idéaux personnels et ceux de l’organisation dans laquelle nous travaillons…

Questions fondamentales que se posent vos employés : Est-ce que…

  • … les valeurs du patron sont en accord avec les miennes ?
  • … le patron s’intéresse vraiment à qui je suis ?
  • … les opinions divergentes sont considérées ici ?
  • … on fait confiance ici ou traite-t-on plutôt les gens comme à la garderie ?
  • … ça fera une différence pour quelqu’un si je ne rentre pas travailler demain ?
  • … ce travail me fera davantage grandir ?
  • … je peux me développer professionnellement ici sans ruiner ma santé ou ma vie ?
  • … cette organisation se soucie du bien-être des gens ?
  • … je pourrais obtenir de meilleures conditions ou davantage de défis ailleurs ?

Pratique génératrice d’engagement

La participation active des restaurants Le Commensal au mouvement mondial pour la justice climatique est un bel exemple des valeurs de l’organisation vécues au quotidien. Cela a pour effet de mobiliser les employés en faisant appel à leurs valeurs profondes : vous n’êtes pas seulement des cuisiniers ou des serveurs, mais bien des agents de changement qui contribuent à une mission, la lutte au réchauffement climatique. De la même manière, les clients sont touchés par les nombreux messages affichés dans les restaurants qui mettent en évidence l’impact positif de ne pas consommer de la viande sur l’utilisation de nos ressources naturelles. Finalement, l’entreprise favorise véritablement le maintien d’un environnement sain dans lequel nous évoluons tous (www.Commensal.com).

Que vos employés soient de la génération café ou qu’ils soient plus de la génération Red Bull®, vous savez que dans les deux cas, l’effet énergisant que ces boissons procurent s’estompe à la longue. Il faut donc fournir à vos employés des occasions de découvrir une source de stimulation qui soit davantage intrinsèque plutôt qu’ils deviennent complètement junkies d’une boisson quelconque. Dans un contexte de gestion multigénérationnelle ou multiculturelle, il est de plus en plus vrai que les différences sont plus individuelles et donc, les stimuli aussi. On ne trouve pas le bonheur et la motivation à l’extérieur de soi.

Les jeunes nous font la leçon. Ils ne veulent plus tolérer les incohérences comme l’ont fait leurs aînés. Ce qu’on prend parfois pour de l’insolence est une expression de vérité. Ils ne jouent plus à faire semblant. On les trouve parfois centrés sur eux et sur leur plaisir ; et, si c’était qu’ils ne se perdent pas de vue ? Quand leur travail leur permet d’être dans leurs passions, c’est étonnant de voir à quel point ils peuvent donner un bon rendement. Les aînés ne les comprennent pas toujours ; mais, si les jeunes avaient raison ?

Bien des gens réalisent souvent trop tard qu’ils ont vendu leur âme à leur organisation et ne sont plus en paix avec eux-mêmes. Leur carrière est devenue leur dieu et tout le reste : la famille, la santé, les amis… ont été relégués au second plan. Arrive un point où tout cela n’a plus de sens, où il faut que ce que nous sommes repose sur quelque chose de plus profond qu’un gros bureau, une grosse bagnole, une grosse maison ou un gros ego. Il vient un moment où nous devons concilier avoir et être et faire des choix : être en paix avant de reposer en paix.

Gestionnaires d’établissements d’hôtellerie et de restauration, êtes-vous prêts à faire face au détecteur de mensonges ?

Stéphane Simard est l’auteur du best-seller Génération Y, finaliste du Prix iGénie 2008 et du Prix du livre d’affaires 2008. Son plus récent livre, Les patrons sont-ils tous des menteurs ?, vient tout juste de paraître. Visitez le www.StephaneSimard.com pour profiter d’une offre de lancement.

Dans cette édition

M’as-tu lu ?
Le Tour du proprio
SodexoMAGIC…
Moins de sel, svp !
Sur la SELlette
Alain Pénot
Justine de Valicourt
Recommandations pour augmenter votre chiffre d’affaires durant la période des fêtes…
Des protéines au menu !
La planification d’un SERVICE RÉSERVATION
Événements écoresponsables
Inventaires de nourriture
Ce que vous devez savoir à propos des clients qui accèdent à votre service réservation
Comment trouver un nom de plat, de produit ou d’entreprise ?



PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.