En bref...

Tim Hortons s’offre un nouveau siège social au cœur de Toronto link
10 janvier 2019

« Tim Hortons a annoncé aujourd’hui son emménagement officiel au centre-ville de Toronto dans un édifice historique, The Exchange Tower, situé au 130, rue King Ouest. Ces nouveaux locaux modernes et novateurs de 65 000 pi2 ont été conçus de façon à célébrer les racines canadiennes de Tim Hortons. »

(D’après communiqué)

L’Hôtel Hyatt Regency devient DoubleTree by Hilton link
7 janvier 2019

Un nouveau logo hôtelier DoubleTree by Hilton, remplace maintenant le Hyatt Regency, au 1255 rue Jeanne-Mance dans le Quartier des Spectacles. À l’occasion de ce changement de bannière, plusieurs améliorations seront réalisées en 2019 afin d’augmenter la qualité de l’expérience client. Un investissement de 8 millions de dollars visera aussi à optimiser le rôle de l’hôtel au sein du quartier, ainsi que de refléter l’esprit de celui-ci en ses murs.

« Le Quartier des Spectacles de Montréal possède une renommée internationale. Nous croyons que cet hôtel est le secret le mieux gardé de Montréal. C’est pour cette raison que les propriétaires ajoutent un investissement additionnel de plus de 8 millions de dollars pour que notre clientèle puisse profiter encore plus de la vie montréalaise si unique en Amérique du Nord », a déclaré dans un communiqué Bernard Chênevet, directeur du DoubleTree by Hilton Montréal.

(D’après communiqué)

Rouge Viande investit quatre millions à Lévis link
17 décembre 2018

Le président de l’entreprise Rouge Viande, Renaud Roy, a annoncé un investissement de quatre millions de dollars dans une nouvelle usine de transformation alimentaire à Lévis.

Cet investissement permettra à l’entreprise de mettre au service de sa clientèle des installations à la fine pointe de la technologie tout en augmentant substantiellement sa capacité de production.

« En cette période de pénurie de main-d’œuvre qui touche durement l’industrie de la restauration, Rouge Viande représente une solution sur mesure pour permettre aux restaurateurs et aux détaillants en alimentation d’offrir à leur clientèle des produits alimentaires distinctifs, locaux et de qualité », a mentionné Renaud Roy.

Le groupe Roy et leurs partenaires ont profité de l’occasion pour présenter leur nouvelle image de marque.

(D’après communiqué)

Chocolats Andrée fermera ses portes le 31 décembre link
17 décembre 2018

Suite à la vente récente de l’édifice abritant Chocolats Andrée, sa propriétaire, Stéphanie Saint-Denis, a annoncé qu’elle cessera les activités de la chocolaterie le 31 décembre prochain. La vénérable institution montréalaise était ouverte depuis 78 ans, à la même enseigne sur l’avenue du Parc.

En 1940, Madeleine Daigneault et sa sœur Juliette Farand ouvraient Chocolats Andrée. Elles s’étaient alors données pour mission d’offrir des produits et un service à l’européenne, en desservant une clientèle de proximité.

« Au nom de ma grand-mère Madeleine, femme créative et innovante, et de ma mère Nicole, visionnaire et bonne conseillère, de même qu’au nom de tous les employés ayant forgé avec nous l’histoire de Chocolats Andrée et une partie de l’identité du quartier, je remercie les milliers de clients fidèles à nos produits », indique dans un communiqué Stéphanie Saint-Denis, en poste avec sa brigade jusqu’au 31 décembre. Elle se dit ouverte à céder les actifs (installations, cuisine, recettes, marque de commerce) à un acquéreur sérieux.

(D’après communiqué)

MTY va acquérir les actifs de South St. Burger link
11 décembre 2018

MTY a annoncé par voie de communiqué que l’une de ses filiales à 100 % avait signé un accord en vue d’acquérir les actifs de South St. Burger, une chaîne de restaurants de hamburgers gastronomiques. Le réseau de South St. Burger compte actuellement 26 restaurants franchisés et 14 restaurants corporatifs, dont la plupart sont situés au Canada. Le réseau a généré plus de 28 millions de dollars de ventes au cours des 12 derniers mois.

Sportscene met la main sur le restaurant montréalais Moishes link
7 décembre 2018

Le Groupe Sportscene a annoncé ce vendredi l’acquisition du restaurant Moishes ainsi que des marques de commerce et de la distribution de la populaire gamme de produits Moishes, vendus par les principaux détaillants alimentaires. Lenny Lighter, propriétaire et exploitant de longue date de cette icône montréalaise, demeurera à sa tête.

« Cette association d’entreprises québécoises constitue un événement majeur et très stimulant pour nous, a déclaré Lenny Lighter. Moishes a célébré son 80e anniversaire cette année et avec l’apport de Sportscene, nous sommes en meilleure position que jamais pour faire croître notre entreprise, d’abord en attirant de nouveaux clients qui s’ajouteront à notre fidèle clientèle, puis en accélérant le développement de notre marque et de notre offre de produits au détail de qualité supérieure bien connus des Montréalais et recherchés par de plus en plus de consommateurs. »

Sportscene est actuellement propriétaire de la marque La Cage - Brasserie Sportive, partenaire dans le développement des restaurants L’Avenue et exploitant des restaurants PF Chang’s au Québec. « Avec l’acquisition de Moishes, la Société compte maintenant dans ses rangs un restaurant de classe mondiale, reconnu parmi "Les 10 meilleures grilladeries au monde" par le magazine Forbes et le Daily Telegraph de Londres », a précisé son président et chef de la direction, Jean Bédard.

Pour Lenny Lighter, la conclusion de ce partenariat avec Sportscene est tout à fait naturelle pour une marque aussi profondément enracinée à Montréal et au Québec et qui le demeurera sûrement au-delà de son centenaire. « Nous pouvons dire en toute humilité que nous sommes une institution qui contribue à la renommée de Montréal et nous voulons poursuivre sur notre lancée. Moishes et Groupe Sportscene sont deux fleurons québécois, notre avenir commun s’annonce encore plus prometteur. »

(Sur base de communiqué)

La Liste 2019 : Guy Savoy et Le Bernardin sur le toit du monde link
6 décembre 2018

« Et les gagnants de La Liste, le classement annuel des 1 000 meilleurs restaurants de la planète sont... le Parisien Guy Savoy et le New-Yorkais Eric Ripert, qui se partagent la première place !, annonce le journal Le Parisien. Derrière eux, Japonais, Français, Chinois et Américains trustent les meilleures places du palmarès. Le chef 3 étoiles Guy Savoy, 65 ans, n’a pas été détrôné mais, au top du classement 2019, il doit faire un peu de place sur son fauteuil royal à Eric Ripert, 53 ans. Après deux années où La Liste, nouveau classement annuel des mille meilleurs restaurants du monde, avait placé le "gastro" de la Monnaie de Paris en son sommet, un tandem franco-américain s’empare pour la première fois de la tête du palmarès. »

Découvrez icil’article complet.

Un chef bientôt Prix Nobel de la paix ? link
5 décembre 2018

Le chef José Andrés figure parmi les potentiels lauréats du prochain Prix Nobel de la paix, affirmait voici peu le Washington Post. Le cuisinier, par ailleurs auteur et activiste, « a fait plus pour les habitants de Porto Rico suite au passage de l’ouragan Maria que n’importe quelle agence gouvernementale ou non-gouvernementale », note le quotidien.

Association Québécoise du Goûte-Boudin : Le triomphe des Fermes PB link
3 décembre 2018

Le 16 novembre 2018, l’Association Québécoise du Goûte-Boudin de Boucherville, l’antenne québécoise de l’organisme d’origine française, a remis deux Delys d’argent aux Fermes PB lors de son premier banquet annuel.

Les Fermes PB s’est démarquée d’une vingtaine de compétiteurs qui ont soumis, au total, 33 boudins différents dans deux volets du concours. Le premier s’intéressait aux recettes classiques, le second à celles dites « créatives ». C’est la terrine de boudin aux pommes des Fermes PB qui a séduit les juges dans cette dernière catégorie.

« L’entreprise a été fondée par Monsieur André Lamarre, il y a 25 ans. Je l’ai reprise, entre autres, parce que j’ai été impressionnée par la qualité des produits. Je m’étais fait la promesse de mettre en valeur le travail exceptionnel des employés. Gagner deux Delys d’argent, un dans chaque catégorie, démontre que l’excellence et la constance sont au cœur de notre mission », indique la propriétaire Janick Martin.

Relisez notre dossier Artisans et producteurs mettent en valeur le boudin québécois

(D’après communiqué)

Foodtastic acquiert les pizzerias Monza et annonce des développements link
22 novembre 2018

Foodtastic annonce l’acquisition des restaurants pizzerias Enoteca Monza, « un concept en croissance, des restaurants italiens dans la région de Montréal, avec un commissariat alimentaire ultramoderne ».

« Nous sommes ravis d’ajouter Monza à notre portefeuille de restaurants, a réagi Peter Mammas, président et chef de la direction de Foodtastic. Cette acquisition d’une entreprise québécoise est conforme à notre stratégie d’acquisition de concepts au potentiel de croissance. Nous prévoyons développer immédiatement la bannière Monza, avec quatre nouvelles succursales dans la région de Montréal attendues en 2019, ainsi qu’au Québec et dans la région de l’Outaouais d’ici 2020. Nous sommes convaincus que l’acquisition de Monza bénéficiera à nos départements de marketing, d’achats et aux systèmes opérationnels pour mieux servir nos franchisés existants. »

« Nous avons eu une expérience incroyable dans la construction de nos restaurants et de notre commissariat au cours des 9 dernières années, a pour sa part indiqué Michael Gutfeld, cofondateur de Foursome Restaurant Group (société mère de l’Enoteca Monza Pizzeria Moderna). Nous sommes extrêmement fiers du concept que nous avons construit sur le marché haut de gamme d’aliments italiens. »

Monza est la première de plusieurs acquisitions à venir suite à un investissement de 47 millions de dollars chez Foodtastic tel qu’annoncé récemment.

(D’après communiqué)

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).