La machine à café : automatique ou manuelle ?

19 mars 2008

Deux types de machines, deux façons de fonctionner très différentes. Êtes-vous pour l’authenticité ou pour la rapidité du service ? Dany Marquis, directeur de la Brûlerie du Quai, en Gaspésie, n’hésite pas une seconde. « Je peux comprendre qu’un restaurateur utilise une machine automatique s’il a un gros roulement, mais ça enlève une partie du charme de la préparation du café, du rituel de voir l’employé presser son espresso. »



Sevan Istanboulian, président de Toi, Moi & Café, n’est pas aussi catégorique. Chacun a ses avantages et ses inconvénients, selon lui. Les machines entièrement automatiques, bien qu’elles prennent un moins grand espace sur le comptoir, présentent un coût plus élevé, une maintenance plus difficile et elles ne permettent pas de faire des cafés adaptés au goût du client. En effet, avec ces machines, faire un espresso court ou allongé est extrêmement difficile, la machine étant programmée pour faire un espresso ordinaire ou un cappuccino. La température de l’eau oscille aussi beaucoup, entre 88°C et 95°C, ce qui est énorme.

Un entre-deux intéressant, ce sont les machines semi-automatiques qui nécessitent certaines actions du préparateur de café. Anthony Benda, barista expérimenté du Café santé Veritas, utilise ce type de machines. Il considère que les machines automatiques ne permettent pas de réaliser un espresso de qualité. Toutefois, les semi-automatiques économisent certains gestes, tels que le chauffage du lait.

X