La cérémonie du thé japonaise

19 mars 2008

La si célèbre cérémonie du thé japonaise vient en fait des Chinois ! En effet, les Chinois, entre 960 et 1279, préparaient leur thé comme le font aujourd’hui les Japonais, en utilisant un thé vert en poudre qu’on bat au fouet. Les Japonais, ayant découvert le thé à cette époque, le boivent toujours ainsi. Les Européens, l’ayant découvert alors que les Chinois le préparaient en infusion, ont plutôt adopté cette nouvelle façon de faire.

Voir aussi notre article sur l’historique du thé pour connaître la façon de préparer le thé selon les époques

C’est un moine zen qui apporta la poudre de thé vert de Chine qu’on baptisa du nom japonais de matcha, apprécié pour sa faculté à maintenir l’esprit en éveil et en état de méditation. La codification de la cérémonie du thé se développa avec le temps. Dans ce rituel, tout est précis, organisé et codifié : la maison de thé, la hauteur de sa porte, la hauteur des pierres du chemin y menant, le feu, les ustensiles, la vaisselle, les gestes du maître de cérémonie et des invités, etc. Il peut en prendre pas loin de 2 heures pour se faire une tasse de thé !

Déroulement de la cérémonie du thé

1. La boîte à thé et la cuillère en bambou sont symboliquement nettoyées avec un linge de soie

2. À l’aide d’une louche en bambou, l’hôte verse un peu de l’eau de la bouilloire en fonte dans le bol à thé, il y rince le fouet en bambou et, après avoir vidé l’eau, il essuie le bol avec une serviette en lin humide.

3. À l’aide de la cuillère en bambou, il extrait d’une petite boîte du thé en poudre (matcha) et le met dans le bol à thé.

4. Il verse de l’eau bouillante avec la louche, bat le thé avec le fouet, reverse de l’eau et bat une seconde fois afin d’obtenir une mousse de jade.

5. L’invité d’honneur boit trois gorgées et tous boivent dans le même bol à tour de rôle.

Sources :

Le goût du thé, Christine Dattner, Flammarion, 2006.
Les secrets du thé, Susan Worwood, Quebecor, 1999.

X