LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

UN MODÈLE D’AFFAIRES… ça se construit toujours dans un environnement donné

28 mars 2015 - Par Christian Latour

Un modèle d’affaires est toujours conçu et déployé dans un environnement donné.

L’entreprise, parce qu’elle habite un environnement qui est constamment en mouvement, se trouve donc naturellement en situation permanente de déséquilibre.

L’environnement est un construit complexe qui subit assurément l’influence des comportements des acteurs qui y participe.

L’environnement évolue à une vitesse vertigineuse

Trois forces de l’environnement agissent sur les entreprises entraînant en conséquence des changements profonds :

1 — La mutation technologique est une des forces profondes qui façonnent le monde dans lequel nous vivons.

La puissance sans cesse en augmentation et le développement sans précédent des moyens technologiques créent des ruptures qui sont à la fois déstabilisatrices et propices à de nouvelles formes d’activités.

2 — La mondialisation et la globalisation des marchés sont à l’origine de flux qui désorganisent certains secteurs d’affaires et certains marchés établis depuis des décennies.

Les changements du périmètre des secteurs d’affaires couplé à l’apparition de nouveaux acteurs perturbent significativement les modèles d’affaires établis.

3 — Le comportement des consommateurs.

Le client consommateur est de plus en plus à la fois exigeant et infidèle, et ça malgré tous les investissements pour le fidéliser. Il est confronté à un hyperchoix et il n’a trouvé de meilleure solution que de zapper en permanence.

« Un modèle économique est toujours conçu et déployé dans un environnement donné. Acquérir une bonne connaissance de l’environnement de son entreprise permet de concevoir des modèles économiques plus solides, plus compétitifs. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 200)

« Complexification du paysage économique (business modèles en réseau par exemple), incertitude (innovation technologiques), événements qui ébranlent les marchés (crise économique, nouvelle proposition de valeur) : l’écoute active de l’environnement est, plus que jamais, indispensable. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 200)

« Comprendre les changement à l’oeuvre vous aidera à mieux adapter votre modèle économique à des forces extérieures instables. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 200)

« Une bonne compréhension de l’environnement vous permettra de mieux évaluer les différentes directions dans lesquelles votre modèle d’affaires pourrait évoluer. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 200)

« Dans cette perspective, l’environnement peut être envisagé comme une sorte d’« espace de conception ». C’est-à-dire comme un contexte dans lequel concevoir ou adapter votre modèle économique, en prenant en compte un certain nombre de facteurs (nouveaux besoins des consommateurs, nouvelles technologies, etc.) et de contraintes (évolution de la législation, principaux concurrents, etc.). Cet environnement ne doit en aucun cas limiter votre créativité ou prédéfinir votre modèle économique. Il doit, cependant, influencer vos choix de conception et vous aider à prendre des décisions plus informées. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 200)

« Avec un modèle économique révolutionnaire, vous deviendrez même un architecte de cet environnement et établirez de nouvelles normes pour votre secteur. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 200)

« Afin de mieux appréhender « l’espace de conception » de votre modèle, nous vous recommandons de cartographier quatre grandes dimensions de votre environnement : (1) les forces du marché, (2) les forces du secteur, (3) les tendances clés, (4) les forces macroéconomiques. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 200)

« Un modèle économique compétitif, pertinent dans le contexte actuel, peut parfaitement être dépassé, voire obsolète demain. Nous devons tous faire l’effort d’améliorer notre compréhension de l’environnement d’un modèle et de ses facteurs d’évolution. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 210)

« Nous avons tous besoin de sonder en permanence notre environnement et d’évaluer régulièrement nos modèles économiques [modèle d’affaires]. Restez vigilant et gardez l’esprit ouvert. » — Osterwalder et Pigneur (2011, p. 259)

« Au-delà des éléments de choix directement sous le contrôle d’une entreprise (choix des activités, choix stratégiques, modes de mise en œuvre, comportement stratégique), le dernier élément forgeant la trajectoire d’une entreprise est l’environnement dans lequel elle évolue. Ce facteur est en effet primordial pour comprendre la trajectoire des entreprises, étant donné les liens étroits qui existent entre le développement d’une organisation et l’environnement dans lequel elle évolue. » — Demil et all. (2013, p. 205)

À lire attentivement [1]

• L’environnement global VICA des entreprises de restauration alimentaire

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour MBA, Adm. A.

Notes

[1L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.