dark_mode light_mode
 

IA, voyage hybride, climat : à quoi ressemblera le tourisme en 2024 ?

 
8 février 2024 | Par Bastien Durand
Crédit photo: Pixabay

L’industrie touristique s’adapte en permanence aux voyageurs québécois et à leurs aspirations, budgets, envies et contraintes. La Chaire de tourisme Transat ESG UQÀM a analysé les tendances des voyageurs pour l’année 2024. Tour d’horizon.

Le voyage a un impact positif sur la santé mentale. Cet effet, bien connu de la communauté scientifique, se retrouve dans les données recueillies par la Chaire de tourisme Transat en novembre dernier lors d’un sondage auprès de voyageurs québécois. Pour 64% d’entre eux, voyager procure du bonheur. Et malgré le contexte économique actuel, 73% des sondés gardent l’envie de découvrir un nouvel endroit en 2024.

La tendance du bien-être se retrouve également sur l’offre proposée par les établissements hôteliers, qui suivent une demande forte. Pour 88% des sondés, les expériences de bien-être constituent un complément à leur voyage, et 12% des voyageurs en font même une priorité pour s’évader.

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

Pour Marc-Antoine Vachon, directeur du comité scientifique de la Chaire de tourisme, les actes de bonté comme l’aide à un inconnu ou le bénévolat, en hausse de 25% depuis 2019, ont un impact positif sur l’industrie touristique. « On le voit en particulier dans les événements de tourisme d’affaires. Dans la programmation, il y a de plus en plus de projets sociaux ou environnementaux autour du team building. Il y a un intérêt pour le tourisme régénératif, c’est indéniable. »

Des dépenses de plus en plus réfléchies

Si le voyage redonne espoir et procure du bien-être, les Québécois se restreignent ils dans un contexte économique inflationniste ? Un tiers des sondés affirment que le voyage constitue une dépense prioritaire dans leur budget.

La Chaire de tourisme soulève que ces voyageurs « financièrement résistants » font d’autant plus attention à leurs dépenses. Pour les voyages envisagés en 2024, 42% des personnes interrogées ont tendance à être plus flexibles avec leurs dates de voyage et passent plus de temps à magasiner des rabais.

En résumé, « certains voyageurs chercheront à vivre des expériences mémorables, voire à s’offrir du luxe, mais dans une formule plus abordable et les attentes seront certainement élevées compte tenu des sacrifices à faire », indique le comité dans son rapport.

Des séjours hybrides maintenus

Un tiers des Québécois interrogés pratiquent le télétravail de manière régulière. Si la proportion de télétravailleurs déclarés a légèrement diminué, passant de 42% en 2021 à 36% en 2023, le secteur du tourisme doit bien compter sur eux pour 2024.

Les séjours hybrides combinant les vacances avec le travail se maintiennent, selon les données recueillies et les projections de la Chaire de tourisme. En 2023, ils étaient motivés par le désir de se déconnecter du quotidien (32%), de visiter des parents ou des amis (27%) et par l’envie de pratiquer une activité ou participer à un événement particulier (20%).

Prendre le pas de l’intelligence artificielle

L’utilisation massive de la technologie redéfinit la façon dont les gens s’informent, planifient et profitent de leur expérience de voyage. Selon la Chaire de tourisme, 38% des voyageurs québécois interrogés ont déjà utilisé une plateforme d’intelligence artificielle comme ChatGPT en 2023. Parmi eux, 6% l’ont utilisée pour planifier un séjour l’année dernière. « Le pourcentage est encore faible mais il va augmenter d’année en année », soulève Marc-Antoine Vachon.

Pour les établissements touristiques, l’enjeu est de s’approprier la technologie en collectant les données nécessaires à sa bonne utilisation. L’objectif sera d’accroître son efficacité au service de l’expérience client sans pour autant inquiéter les consommateurs préoccupés par la détention de leurs informations personnelles par les entreprises touristiques.

À lire aussi : L’intelligence artificielle à la rescousse de l’hôtellerie

S’adapter au changement climatique

Le Québec a été particulièrement touché par les événements météorologiques extrêmes en 2023. La Chaire Transat souligne que 10% des voyageurs québécois ayant voyagé à l’intérieur de la province l’année dernière ont dû modifier leur séjour pour cette raison. Parmi eux, 34% des voyageurs ont dû annuler totalement leur séjour ou sont partis à l’extérieur du Québec.

Dans ce contexte, les prestataires touristiques doivent s’adapter. Les voyageurs réservent de plus en plus à la dernière minute (sept jours avant le départ) : 50% des entreprises touristiques québécoises observaient ce comportement à l’été 2023.

Si la météo influence de plus en plus le comportement des touristes, le dérèglement climatique fait réfléchir le secteur à long terme. Des établissements misent sur des activités quatre saisons et une offre élargie pour réduire les risques.

Marie-Claude Racine, directrice marketing pour L’Ésterel Resort, souligne cette adaptation dans les Laurentides : « Il est primordial de créer des activités possibles quelle que soit la météo et de diversifier son offre. La création des restaurants dans notre établissement permet cela. On souhaite maintenant offrir à nos visiteurs un choix de vins exceptionnel pour attirer d’autres clients ».

Paradoxalement, malgré le défi climatique, le choix de voyager de manière responsable stagne. En 2021, 60% des voyageurs québécois souhaitaient voyager de manière plus responsable. « Trois ans après, aucun changement significatif n’a été observé, note le directeur. Ni remplacer l’avion, ni limiter le nombre de voyages… ».

L’industrie a un rôle pour guider les voyageurs vers des pratiques responsables. Pour Simon Girard, directeur général de Voyages Latitude, « il y a une volonté au niveau professionnel de prendre ce virage. Je pense sincèrement que si le secteur s’adapte, les clients vont faire des voyages durables sans le savoir ».

À lire aussi : 8 voyageurs sur 10 satisfaits de l’accueil touristique au Québec

Mots-clés: Québec (province)
Tourisme
HRI - Général

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #25
3.05 %arrow_drop_up
-0.22 %arrow_drop_down
7.28 %arrow_drop_up
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici