Un nouveau concours de sommellerie est lancé dans Charlevoix

11 décembre 2007

Le lancement de la toute première édition du concours Le DiVin Défi a eu lieu hier, le 10 décembre dernier, au Centre de l’éducation des adultes et de formation professionnelle (CEAFP) de Charlevoix, à La Malbaie. La compétition, qui s’adresse à la relève québécoise en sommellerie, aura lieu chaque année dans Charlevoix. Elle se veut le prolongement d’un fameux concours pour apprentis sommeliers qui avait lieu dans les années 1980 et 1990, nommé Cadet Sommelier.

Sur la photo, on peut voir à l’avant : Guy Dufour, directeur du CEAFP de Charlevoix, Pauline Marois, députée de Charlevoix et chef du Parti Québécois, et Danielle Belley, enseignante en sommellerie au CEAFP de Charlevoix. À l’arrière : Richard Lachance, coordonnateur du CEAFP de Charlevoix, Jean Authier, propriétaire de l’Auberge la Pinsonnière, et Martin Dubé, sommelier au restaurant Le Saint-Amour.

Des personnalités engagées dans l’organisation du concours

« Le DiVin Défi vient combler un manque, car nous n’avions plus au Québec de compétition annuelle qui évalue les aptitudes générales des apprentis sommeliers », a indiqué Martin Dubé, porte-parole du concours et récipiendaire de divers prix en sommellerie, dont une bourse de la Maison du Gouverneur qui lui a permis de faire un stage en Afrique du Sud plus tôt cette année. M. Dubé est sommelier au restaurant Le Saint-Amour, à Québec.

Le jury du concours sera présidé par le sommelier bien connu François Chartier. Avant de remporter des compétitions d’envergure internationale et de devenir l’auteur de la Sélection Chartier, François Chartier a d’abord raflé la première place de l’édition 1990 de Cadet Sommelier. M. Chartier est convaincu de l’importance de concours comme DiVin Défi pour un étudiant : « Ces concours nous permettent de nous dépasser et d’apprendre. Toutes les heures qu’on y met, ça nous reste, qu’on gagne ou qu’on perde. »

Par ailleurs, Pauline Marois, députée de Charlevoix et chef du Parti Québécois, a accepté la présidence du conseil d’administration du DiVin défi. Mme Marois, qui a déjà également présidé les Olympiades de la formation professionnelle et technique, a à coeur de soutenir les initiatives prises par le secteur de la formation professionnelle, qu’elle considère comme essentiel pour notre rayonnement international.

Les prix

Les gagnants des premiers prix dans chacune des deux catégories du concours DiVin Défi auront la chance de s’envoler pour un séjour dans une région viti-vinicole, billet d’avion fourni, en plus de recevoir une bourse d’étude. Des stages dans des établissements réputés du Québec, des bouteilles de vin, des livres et des accessoires de sommellerie sont également au menu des prix qui seront remis lors de ce concours.

Le déroulement du concours

Le DiVin Défi se déroulera pour la première fois les 2 et 3 mai 2008 au Centre d’éducation des adultes et de formation professionnelle de Charlevoix, pavillon Les Cimes, à La Malbaie.

Le concours mettra en compétition des élèves qui seront jugés dans deux catégories distinctes : DEP Service de la restauration et ASP Sommellerie.

La sélection des candidats se fera en premier lieu par les centres de formation professionnelle du Québec parmi leurs élèves. Lors de la compétition, les élèves choisis mesureront leurs connaissances en sommellerie pendant deux jours dans des épreuves théoriques et pratiques qui évaluent les apprentissages acquis dans leurs programmes de formation respectifs.

Le rêve d’une enseignante

Si le concours Le DiVin Défi a pu naître, c’est grâce à un rêve que caressait depuis longtemps l’enseignante en sommellerie Danielle Belley. « Un jour, raconte-t-elle, notre directeur général nous a demandé si nous avions des idées pour s’améliorer et pour obtenir une plus grande visibilité. » C’est ainsi qu’elle a soumis le projet de cette compétition, qui a reçu dès le départ un accueil très favorable de tous les intervenants consultés et qui depuis a fait son chemin.

Le concours Cadet sommelier

Le DiVin Défi fonctionne selon la formule d’un concours qui a existé dans les années 1980 jusqu’au milieu des années 1990 : Cadet sommelier. Organisé par la commission scolaire des Chênes, le concours qui se tenait à Drummondville était parrainé par le regretté Jules Roiseux.

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.