brightness_4
 

Produits locaux, santé, IA : les tendances du tourisme gastronomique

 
1er mars 2024 | Par Bastien Durand
Crédit photo: Pixabay

« Voyager pour goûter un lieu et s’en imprégner » : c’est la définition du tourisme gastronomique de World Food Travel, qui travaille depuis 2003 à faire découvrir les destinations touristiques aux voyageurs par la cuisine. L’association a notamment publié en janvier dernier son rapport annuel sur les tendances de la gastronomie touristique pour 2024.

Un questionnaire envoyé à plusieurs experts du secteur à travers le monde a permis de recueillir les principales tendances du secteur. De Paris à Abidjan en passant par Manille ou encore Albany, 15 directeurs d’agences touristiques et d’associations ont participé à cette étude qualitative.

Voici donc les tendances qui ressortent de ce rapport :

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

Goûter à l’hyperlocal

Les voyageurs sont intéressés par l’achat de produits alimentaires et de boissons ayant un impact positif sur les communautés et l’économie de la région qu’ils visitent. Et la pandémie a joué un rôle dans ce retour au local. « L’idée est désormais quand on voyage d’aider les communautés à s’aider elles-mêmes pour notre intérêt collectif », souligne le rapport.

Privilégier les aliments sains

Depuis plusieurs années, les consommateurs font encore plus attention à ce qu’ils mangent. L’origine des produits est devenue très importante, ainsi que la prise en compte des spécificités individuelles qu’un nombre croissants de voyageurs ont : allergies, halal, casher, végane, intolérance au gluten, etc. Les destinations touristiques réputées pour leur cuisine doivent ainsi s’adapter. Même si la spécialité locale est à base de viande, on doit pouvoir aujourd’hui trouver des alternatives végétariennes en respectant la culture culinaire.

Faire avec l’IA

Ce n’est pas nouveau, l’intelligence artificielle (IA) arrive dans l’industrie touristique et cette dernière doit prendre les devants. La crainte que l’arrivée de l’IA puisse dénaturer les expériences de voyages culinaires est justifiée, mais il ne faut pas oublier que la tendance à l’hyperlocal montre que les voyageurs ne veulent pas voyager pour manger un burger industriel ou boire un café préparé par un robot. L’industrie doit apprendre à vivre avec et l’équilibre se fera en partant de la demande des clients.

Composer avec le climat

À plus long terme, le dérèglement climatique, avec l’augmentation des températures moyennes sur la planète et la fréquence accrue des catastrophes naturelles, va jouer un rôle considérable pour les voyageurs en quête de découverte culinaire locale. Les terroirs changent et vont changer. « Un pinot noir ne sera peut-être plus disponible dans quelques années parce que le climat où il pousse actuellement sera trop chaud pour ce cépage », peut-on lire dans le rapport. En Colombie-Britannique, les producteurs de vin ont pratiquement perdu toutes leurs récoltes en raison d’une vague de froid intense en janvier ; un exemple parmi d’autres des changements à venir...

Mots-clés: International
Tendances
Restauration

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #14
-3.90 %arrow_drop_down
-0.26 %arrow_drop_up
-3.71 %arrow_drop_down
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici