brightness_4
 

Vins de Colombie-Britannique : annulation presque complète du millésime 2024

 
19 février 2024 | Par La Presse Canadienne
Crédit photo: La Presse Canadienne / Jeff McIntosh

Un nouveau rapport indique que l’industrie viticole de la Colombie-Britannique s’attend à des « pertes de récoltes catastrophiques » pouvant atteindre 99% de la production habituelle de raisins, en raison de la vague de froid intense de janvier dernier.

Un rapport de février de l’Association des viticulteurs de la Colombie-Britannique et de la firme de consultants Cascadia Partners indique que, selon les estimations préliminaires de l’industrie, les vignes ne produiront que 1 à 3% des rendements typiques des « raisins de cuve », provenant principalement de la vallée du Fraser et de l’île de Vancouver, au climat relativement doux.

La perte de production de raisins et de vin qui en résulte – décrite par le rapport comme « une annulation presque complète du millésime 2024 » – devrait entraîner des pertes de revenus pouvant atteindre 346 millions $ pour les vignobles et les établissements vinicoles.

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

« Les pires craintes de l’industrie »

L’industrie s’attend également à une perte de revenus supplémentaire pouvant atteindre 99 millions $ pour les fournisseurs, les prestataires logistiques et les distributeurs.

Le rapport indique que le climat arctique qui a frappé la province en janvier a plongé les températures « bien en dessous » de -20°C dans la vallée de l’Okanagan, où se trouve 86% de la superficie viticole de la Colombie-Britannique.

Les producteurs de raisins de cuve affirment que la vague de froid de janvier a été particulièrement dommageable en raison de l’hiver relativement doux qui a précédé – un argument repris par d’autres producteurs agricoles, notamment de cerises.

Le rapport de l’association des viticulteurs indique que les experts ont commencé à évaluer les dégâts et que les résultats « ont confirmé les pires craintes de l’industrie » avec « la grande majorité » des échantillons de bourgeons ne montrant aucun signe de vie. « En raison de l’ampleur des dégâts, des pratiques d’élagage appropriées seront inefficaces pour atténuer de graves pertes de récoltes », indique le rapport.

« Des impacts à plus long terme sur la santé de la vigne, y compris la nécessité de replanter, sont également anticipés, mais ne pourront être estimés avec précision que plus tard dans l’année. »

Une deuxième année consécutive

Les viticulteurs et les vignerons de la Colombie-Britannique rappellent aussi que les rendements ont été ainsi minés par un froid intense pour une deuxième année consécutive.

Selon l’évaluation des récoltes de l’association des vignerons de la Colombie-Britannique, la vague de froid de l’hiver précédent, à la fin de 2022 et au début de 2023, avait entraîné une réduction de 58% de la production de raisin et de vin dans toute la province l’année dernière.

Le nouveau rapport prévient que la vague de froid de janvier 2024 est « encore plus grave », en raison de sa durée – certaines parties du nord de l’Okanagan ayant connu plus de 50 heures cumulatives en dessous de -20°C.

Mots-clés: Canada
Aliment / Boisson
Alcool
Approvisionnement
HRI - Général

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #16
5.74 %arrow_drop_up
0.02 %arrow_drop_up
5.00 %arrow_drop_up
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici