L’institutionnel à la sauce poké et végé : Le pari gagné du Groupe Compass

 
6 février 2020 | Par Pierre-Alain Belpaire

Mercredi dernier, le Marché Bonsecours de Montréal accueillait l’édition 2020 des Grands Prix DUX, un événement décrit par ses organisateurs comme « la grande célébration annuelle de l’agroalimentaire » et qui vise à récompenser les meilleures initiatives en matière d’offre alimentaire. Nombre d’acteurs mettant un point d’honneur à aider les consommateurs à « mieux manger » pour « mieux vivre » ont été salués au cours de la cérémonie.

Chef de file dans les services alimentaires et les services de soutien au Canada, le Groupe Compass a été honoré pour le menu poké développé dans le cadre de sa campagne Le Pouvoir des Plantes. « Et nous en sommes très fiers, assure Anna Nguyen, directrice principale, marketing et exécution, Québec, au sein du Groupe. Ça vient saluer les efforts de toute notre équipe. »

Désireux de prouver à la clientèle des 300 établissements québécois qu’il dessert que les produits d’origine animale ne constituent pas la seule source possible de protéine, le géant planchait, voici quelques années déjà, sur un concept baptisé « Bol de la terre », mettant en valeur les légumes. « Cela n’avait pas fonctionné et on avait quelque peu abandonné le projet », reconnaît Anna Nguyen. Mais dans la tête des responsables du regroupement, l’idée fait son chemin. L’évolution des mentalités et, surtout, la parution en janvier 2019 du nouveau Guide alimentaire canadien, les convainquent qu’il est opportun de revenir à la charge. Pour aider les consommateurs à diversifier leurs protéines et à consommer davantage de végétaux, le Groupe Compass mise sur le poké, ce désormais célèbre « sushi en bol ». La recette est simple : 1/3 de riz, 2/3 de légumes, le tout accompagné de protéines. « On n’impose pas les protéines végétales, car ce n’est pas un concept strictement végétarien, mais on essaie de les valoriser », précise la directrice.

Le projet-pilote, mis en place dans des écoles secondaires, est un franc succès. Il sera rapidement élargi pour que le concept soit proposé dans les restaurants des réseaux collégial et universitaire et, par la suite, aux autres publics. « Nous avons des clientèles variées et, malgré tout, même si certains se sont montrés hésitants au début, l’accueil réservé aux pokés a été très positif ! » Résultat : l’initiative mise sur pied par le volet québécois de l’entreprise a, en ce début d’année 2020, été dupliquée dans l’ensemble des 2 200 établissements canadiens que gère le Groupe Compass.

Fort de cette reconnaissance émanant de l’industrie, ravi de la réponse des consommateurs, le Groupe entend poursuivre ses efforts. « Tout en respectant le concept et l’idée de base, on pourrait adapter les recettes, modifier les protéines, les assaisonnements ou les cuissons, poursuit Anna Nguyen. On réfléchit aussi à la possibilité d’introduire ces options de protéines végétales dans nos autres menus, comme le grill ou le burger. »

Outre les évidents aspects « santé », le succès du poké résiderait notamment dans la rapidité et la simplicité d’exécution qu’il assure. Le fait que, dans cette formule, chaque client puisse personnaliser son plat a également séduit plus d’un gourmand. « Durant des années, proposer des légumes et des protéines végé dans le secteur institutionnel s’apparentait à un véritable défi ; aujourd’hui, les demandes du public en ce sens se font toujours plus pressantes. Les temps changent… »

(Photos fournies par Groupe Compass Québec et DUX)

Pour suivre le Groupe Compass :

Mots-clés: Québec (province)
Palmarès / Classements
Tendances
Services institutionnels

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).