Club des petits déjeuners : Un nouvel entrepôt pour relever les futurs défis

 
16 octobre 2020

Depuis le début de cette pandémie, Le Club des petits déjeuners doit faire preuve d’une grande agilité pour continuer à soutenir les enfants dans le besoin. Les programmes mis en place dans les écoles doivent constamment être ajustés en fonction des recommandations de la Santé publique et pour respecter la distanciation physique et limiter les manipulations.

« Les fermetures d’entreprises provoquées par la pandémie ayant engendré une hausse du chômage et de la pauvreté, l’insécurité alimentaire touche un nombre croissant de personnes. Au Canada, les expertes et experts croient que le phénomène pourrait doubler avant la fin de l’année », peut-on lire sur la page d’accueil du site du Club.

D’après les données recueillies par le Club des petits déjeuners avant la pandémie, plus d’un million d’enfants arrivaient à l’école le ventre vide. Pour l’année scolaire en cours, ce nombre pourrait grimper à plus de 2 millions. À ce jour, les chiffres démontrent une croissance de la demande de plus de 20 % dans les programmes du Club. Aujourd’hui, 1 887 écoles à travers le pays bénéficient des services de l’organisme.

Malgré une hausse de la demande pour des programmes d’alimentation scolaire, le Club des petits déjeuners tient à rassurer la population sur ses capacités à répondre à cette croissance Le Club a récemment mis en place les conditions propices afin de répondre à une forte demande de livraison de denrées, entre autres grâce à son nouvel entrepôt de 16 500 pieds carrés situé à Varennes. Avec le soutien collectif de ses donateurs, de ses partenaires ainsi que des gouvernements, dont le Ministère de l’Éducation du Québec, le Club dispose maintenant de la marge de manœuvre nécessaire afin d’implanter un programme de petits déjeuners dans près de 700 écoles au Québec. Cette étape marque un autre pas vers un programme d’alimentation scolaire national et permettra de rejoindre un maximum d’enfants dans la province.

En emménageant dans ce nouvel espace, le Club des petits déjeuners se donne les moyens de rejoindre le plus d’enfants possible tout en demeurant agile et flexible. Depuis quelques mois, l’ancien entrepôt du Club, situé à Boucherville, était occupé à plus de 127 % de sa capacité. L’entrepôt de Varennes permettra une optimisation des opérations, en plus d’offrir des conditions idéales au Club dans la poursuite de sa mission.

« Cet entrepôt est une preuve tangible de la forte croissance des besoins alimentaires à travers la province. Il s’agit désormais d’un enfant sur trois qui se rend à l’école le ventre vide au pays. Cette nouvelle étape ouvre la voie pour les défis que nous aurons à surmonter dans un futur proche », relate Tommy Kulczyk, directeur général du Club, dans un communiqué.

Relisez aussi :
L’aide alimentaire élargie à toutes les écoles de la province
Un enfant sur trois se présentera à l’école le ventre vide

(Avec communiqué/ Crédit photo : khamkhor/Pixabay)

Pour suivre le Club des petits déjeuners :

Pour contribuer à la campagne de la rentrée du Club des petits déjeuners

Mots-clés: Canada
Écoles
Communiqués
Services institutionnels

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).