Quand deux cégépiennes s’attaquent à la pénurie de main-d’oeuvre

11 mars 2019 - Par Marie-Ève Garon

Le 2 avril prochain aura lieu à l’École hôtelière de la Capitale (EHC), la 14e édition du Salon de l’emploi Alimentation & Tourisme (SEAT). L’organisation de l’événement est confiée à Jasmine Lebleu et Maude Villeneuve, toutes deux finissantes au programme bilingue de techniques de tourisme offert au Cégep Limoilou, en partenariat avec le Cégep Champlain St.Lawrence. « Dans le cadre de notre cours intitulé "Projet de fin d’études", nous devons obligatoirement organiser un événement et nous avons choisi celui-ci, explique Jasmine Lebleu. C’est une belle expérience professionnelle, que nous pourrons ajouter à notre curriculum vitæ. » Au total, 10 semaines leur seront nécessaires pour planifier et mettre en œuvre ce projet.

Dans le contexte actuel de rareté de main-d’œuvre, cette foire de l’emploi arrive à point nommé. Même si elles sont à la tête du Salon pour la première fois, les coéquipières ont eu à se pencher sur l’événement précédemment, notamment lors de travaux d’équipe. Cette année, elles ont remarqué un intérêt sans précédent de la part d’entreprises de plus en plus nombreuses à devoir composer avec cette réalité. « Dans le passé, nous avions 40 exposants, mais cette année nous en aurons davantage compte tenu de la situation, poursuit Jasmine Lebleu. Nous allons manquer d’espace tant la demande est forte de la part des exposants. L’endroit devra être assurément plus grand en 2020. »

Le 2 avril prochain, les futurs employés sont donc conviés à venir rencontrer les employeurs et gestionnaires issus des secteurs de la restauration, du tourisme et de l’hôtellerie, munis d’une lettre de présentation et de leur CV. Habituellement, le taux de placement lors de cette journée est très élevé. « Il y a deux ans, 100 % des emplois offerts avaient été comblés. »

Regarder dans la même direction

Les finissantes observent une plus grande solidarité qu’auparavant entre les écoles de la région, tant la rareté de main-d’œuvre a aujourd’hui pris le dessus sur une certaine rivalité qui les opposaient autrefois. « On sent de plus en plus que les établissements d’enseignement veulent élargir au maximum les possibilités pour leurs étudiants », note Maude Villeneuve. Même si les organisatrices ont fait tout en leur pouvoir pour attirer un grand nombre de visiteurs, une certaine crainte demeure. « Malgré les différentes cohortes dans les secteurs visés par le Salon, la pénurie de main-d’œuvre fait en sorte que les participants ont tendance à être moins nombreux, contrairement au nombre d’exposants qui explose », ajoute la jeune femme en précisant que 350 personnes sont attendues et que l’événement est ouvert à toute la population.

Au cours de leur formation, les deux étudiantes ont vu le phénomène du manque de main-d’œuvre prendre de plus en plus d’ampleur. « Nos professeurs nous en parlent, mais c’est une réalité qu’on a été en mesure de constater nous-mêmes lors de nos stages en entreprise », mentionne Maude Villeneuve. Afin d’aider les gestionnaires à trouver des solutions pour faciliter le recrutement et favoriser la rétention du personnel, une conférence sur le sujet sera par ailleurs offerte lors de l’événement.

Les futures diplômées ne cachent pas leur inquiétude envers cette réalité qui amène son lot de défis. « Les conditions offertes par les entreprises devront être révisées puisque le roulement du personnel est un enjeu de taille, estime Jasmine Lebleu. C’est démotivant aussi pour les employés qui restent et qui doivent constamment en subir les conséquences. Le salaire, c’est une chose, mais la façon dont on est traité, c’est primordial », conclut-elle.

Malgré cet état des lieux, les organisatrices regardent l’avenir avec le plus grand enthousiasme. « Cette expérience nous a assurément apporté de la confiance », confie Jasmine. « Et beaucoup de maturité », renchérit Maude.

À les voir aller, on n’en doute pas une seconde.

(Photo fournie par le SEAT)

Pour suivre le Salon de l’emploi Alimentation & Tourisme :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.