« Les univers de la restauration et de la formation doivent collaborer »

 
16 novembre 2017 | Par Pierre-Alain Belpaire

Entre deux conférences, quelques bouchées et les hommages, amplement mérités, rendus au chef Normand Laprise, les participants au Rendez-vous annuel 2017, organisé par l’ARQ ce mardi à Trois-Rivières, auront également pu entendre l’honorable Liza Frulla. En quelques phrases, l’oratrice leur a dressé la liste des écueils rencontrés ces derniers temps par l’industrie de la restauration. Sans toutefois oublier de proposer plusieurs solutions concrètes.

Après avoir appelé à davantage de collaboration entre l’univers de la restauration et celui de la formation, la directrice de l’ITHQ, soulignant les bilans touristiques exceptionnels enregistrés cette année à Québec et Montréal, a estimé que les restaurateurs devaient désormais s’affirmer comme « un produit définitivement touristique ».

Pour Liza Frulla, l’industrie devra, en priorité, soigner sa principale lacune : la pénurie de main-d’œuvre. Si l’ancienne ministre souhaite que l’apport de travailleurs étrangers soit facilité, elle a également précisé que l’immigration ne peut aujourd’hui être vue « comme une solution miracle ». La directrice estime notamment que la pénurie est en partie liée à la sous-évaluation dont souffrent les métiers de la restauration et, plus généralement, du secteur touristique. « En Europe, le serveur fait un métier noble. Ici, c’est un preneur de commandes et un livreur d’assiettes. » Liza Frulla soulignait, enfin, que la sous-qualification des employés pouvait causer de lourdes erreurs gâchant l’expérience-client et ayant un impact direct sur la réputation de l’établissement et son chiffre d’affaires.

Puisque « la valorisation passe par la formation », la directrice de l’Institut montréalais s’est montrée des plus ouvertes d’esprit, admettant qu’il appartenait également au monde enseignant de faire sa part d’efforts. Horaires et calendriers adaptés, expériences sur le terrain, importance accordée à la pratique ou encore renforcement de la présence dans les régions figurent au nombre des pistes qu’elle entend étudier ou mettre davantage en pratique au sein de son propre établissement.

Dossier de la main-d’oeuvre, accent mis sur l’humain, synergie entre les milieux scolaire et professionnel : le discours a fait mouche et aura, à en entendre les applaudissements nourris, convaincu plus d’un auditeur. Et si Liza Frulla compte prendre la parole, dans une dizaine de jours, au Congrès de l’Association Hôtellerie Québec, elle aura juste à changer quelques termes et expressions tant les deux industries voisines souffrent des mêmes maux et espèrent les mêmes remèdes.
 
 
(Crédit photo : Etienne Boisvert)

Mots-clés: Québec (province)
Formation
Écoles
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).