brightness_4
 

LE COMMERCE DE L’ALIMENTATION ET DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Les principes comptables

 
6 septembre 2022 | Par Christian Latour | Chasseur de connaissances | Mérici Collégial Privé

LES PRINCIPES COMPTABLES

« Alors que les postulats sont une catégorie particulière de principes comptables généralement reconnus (PCGR), qui fondent le cadre théorique de la comptabilité, les principes ci-dessous constituent plutôt les règles fondamentales sur lesquelles s’appuie le comptable pour mesurer, classer, interpréter et présenter l’information dans les états financiers de l’entreprise. On peut donc affirmer que les principes comptables découlent des postulats, tout en gardant à l’esprit que se sont tous des PCGR. » — Girard et al. (2018, p. 9)

Les principes comptables sont :

Le coût d’acquisition (le coût historique)

Ce principe comptable précise que : les biens acquis sont toujours enregistrés à leur coût d’acquisition. 

Le principe de rattachement des charges aux produits

Ce principe nécessite que les produits constatés au cours d’un exercice et les charges occasionnées pour générer ces produits soient inclus dans le même état des résultats.

La bonne information

Le contenu des états financiers se limite aux informations de nature financière et représente des opérations et des faits passés, et non futurs. De plus, l’objectif des états financiers est de satisfaire les besoins d’information des dirigeants, des créanciers et, dans le cas des sociétés ouvertes, des investisseurs. L’information ainsi donnée doit être suffisamment détaillée pour ne pas induire les utilisateurs en erreur. — Girard et al. (2018, p. 12)

Pour les entreprises à but lucratif (selon les NCECF), les états financiers devraient inclure :

L’objectivité

L’information comptable n’est utile que si elle se base sur des faits. Elle doit donc être vérifiable et s’appuyer sur des pièces justificatives. On doit pouvoir retrouver tous les documents qui ont mené à l’enregistrement d’une transaction dans les livres comptables et on ne peut jamais modifier les chiffres relatif à une transaction.

« Caractéristique de l’information financière qui suppose, d’une part, l’impartialité dans la tenue des comptes et dans la présentation de l’information et, d’autre part, l’utilisation de méthodes éliminant dans la mesure du possible les marges d’appréciation personnelle. » — Ménard (2014)

La prudence (le conservatisme)

Ce principe comptable précise que : la comptabilité est toujours établie sur la base d’appréciations les plus prudentes possible. 

Cette caractéristique oblige le comptable, dans les situations d’incertitude, à procéder à des estimations prudentes et à choisir des méthodes comptables qui feront en sorte que les actifs et les bénéfices ne seront pas surévalués et que les passifs et les pertes ne seront pas sous-évalués, le tout dans le but de présenter des états financiers qui reflètent le plus fidèlement possible la situation financière de l’entreprise.

La permanence des méthodes

Ce principe comptable précise qu’à moins qu’un changement exceptionnel n’intervienne dans la situation du commerçant (personne physique ou morale), la présentation des comptes annuels comme les méthodes d’évaluation retenues ne peuvent être modifiées d’un exercice à l’autre. 

⬅️ Le cadre théorique de la comptabilité

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour

Pour communiquer avec Christian Latour 😎

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).