brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Les HRI accueillent favorablement le plan de déconfinement

 
20 mai 2021 | Par Laurence-Michèle Dufour
Crédit photo: Pixabay

Le plan de déconfinement annoncé mardi dernier par le premier ministre François Legault est prévisible, graduel et prudent, aux dires des acteurs des HRI. Ce programme laisse somme toute entrevoir enfin la lumière au bout du tunnel et permet de se préparer pour la belle saison.

« L’ARQ demandait au gouvernement de la prévisibilité et un calendrier clair pour permettre aux restauratrices et aux restaurateurs de redémarrer progressivement leurs activités. C’est ce qu’elle a obtenu », peut-on lire sur le site de l’Association Restauration Québec (ARQ) en réaction aux récentes annonces. L’ARQ en profite pour rappeler, notamment pour les membres qui craignent les aléas de la température dans ce contexte de permission de n’ouvrir que les terrasses en zone rouge, que cette mesure n’est que temporaire. La réouverture des salles à manger sera quant à elle possible dès le passage en zone orange, qui ne saurait tarder dans plusieurs régions.

Cet imminent passage en zone orange pour la grande majorité de la province permet également aux hôteliers et propriétaires d’établissements d’hébergement touristique de reprendre un peu leur souffle. La reprise des festivals et le retour des événements et des spectacles qui sont aussi du lot de bonnes nouvelles laissent présager un été plus positif, propice à l’afflux de touristes.

L’Association Hôtellerie Québec (AHQ) accueille donc favorablement le plan de déconfinement. « L’annonce d’aujourd’hui permet à notre secteur de l’hébergement d’entrevoir une saison touristique qui pourrait être intéressante. Malgré les annonces, bien des défis demeurent dans notre secteur, qu’on pense au manque criant de main-d’œuvre dans les régions de villégiature et à l’absence de clients, causant du chômage, dans les centres urbains », mentionne Dany Thibault, président du conseil d’administration de l’AHQ, par voie de communiqué.

Le manque de main-d’œuvre, nerf de la guerre

Malgré ce pas dans la bonne direction, le manque criant de main-d’œuvre continue en effet d’inquiéter. Réseaux sociaux et petites annonces débordent actuellement d’offres d’emploi qui seront certainement difficiles à combler. La restauration, les festivals, l’hôtellerie et le commerce de détail doivent combler au même moment des dizaines de milliers d’emplois pour cet été, autant permanents que saisonniers. Un défi qui date de bien avant la pandémie mais qui s’annonce encore plus ardu lors de cette relance tant attendue.

« Il y a du maraudage pas très loyal. Il y en a qui vont voler des travailleurs en proposant une majoration du salaire. Il y a aussi de la surenchère, des gens qui appellent et qui disent "si tu veux que je rentre, combien tu m’offres de plus ?" », confiait François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales à l’ARQ en entrevue avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio.

La reprise durable dans la plupart de ces secteurs, notamment dans les grands centres, devra patienter jusqu’à la reprise du tourisme international et de celui d’affaires. Pour les institutions, ces nouveaux assouplissements laissent présager un retour prochain à la « normale », autant dans les milieux de vie pour ainés que les établissements scolaires.

À lire aussi : Réouverture prudente et graduelle des restaurants et bars

Mots-clés: Québec (province)
Revue de presse
Tourisme
HRI - Général
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).