LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Le calcul du « PRIME COST »... le coût de revient de base en (%)

 
9 octobre 2014 | Par Christian Latour

On entend souvent les restaurateurs et les cuisiniers d’expérience dire que pour être un bon gestionnaire, il faut être en mesure d’éviter le gaspille des denrées alimentaires. Ils ont parfaitement raison. À cela nous ajoutons toutefois qu’il faut également éviter de gaspiller inutilement le temps.

Vous le savez sans aucun doute, la main-d’œuvre coûte maintenant aussi cher que les ressources alimentaires.

Le coût des ressources alimentaires n’est plus pour l’industrie de la restauration québécoise l’indicateur de performance le plus important. Le « prime cost » est progressivement en train de détrôner le coût des ressources alimentaires dans la liste des principaux indicateurs de performance de l’industrie.

À écouter attentivement [1]

À lire attentivement

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

Notes

[1L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).