JackRose Table&Club : Jouer sur deux tableaux

25 mars 2019 - Par Marie-Ève Garon

  • Ouverture officielle : 22 mars 2019
  • Nombre de places assises : 85
  • Propriétaire : Christian Morin
  • Chef de cuisine : Maxime Desjardins-Tremblay
  • Design : Gabrielle Rousseau et Philip Staszewski de la firme d’architecture IVYSTUDIO

Le JackRose Table&Club, nouvelle adresse située sur le boulevard Saint-Laurent dans le Mile End montréalais, a officiellement ouvert ses portes ce vendredi. Le climat festif et printanier de l’établissement se situe aux antipodes de la grisaille hivernale des derniers mois. Le design aux inspirations tropicales propulse la clientèle dans une ambiance chaleureuse aux allures californiennes. L’espace est divisé en quatre zones distinctes qui s’harmonisent parfaitement grâce au travail des architectes du IVYSTUDIO : espace cocktail, salle à manger, cuisine ouverte et bar central. Le nom « JackRose » fait, quant à lui, référence à un cocktail à base de Calvados très populaire aux États-Unis dans les années ’20 et ’30.

« Le côté bar est bien exploité puisque le JackRose n’est pas qu’un restaurant, c’est aussi un Club », explique le jeune chef Maxime Desjardins-Tremblay. L’enseigne compte plusieurs barmans et une carte de cocktails originale. À partir de 23h, l’ambiance devient progressivement plus festive et dansante. « Par contre, nous tenons vraiment à ne pas précipiter les choses ! C’est pourquoi l’ascension vers la soirée se fait graduellement. Les deux aspects du Table&Club sont importants pour nous, l’un ne se fait pas au détriment de l’autre », poursuit-il.

Le concept de cuisine ouverte donne l’occasion aux foodies d’être en relation avec le chef et d’assister à la préparation des plats. « Nous avons opté pour une cuisine du marché, à la fois gastronomique et abordable. La présentation des assiettes est aussi très soignée. » Sans être du terroir, l’établissement propose un menu de saison recherché qui encourage les produits québécois de qualité. L’espace VIP est, pour sa part, plus cozy et permet aux groupes de se retrouver et de continuer à faire la fête au cours de la nuit.

Aménagé dans un ancien garage, l’endroit a conservé une touche d’authenticité grâce, entre autres, aux poutres d’acier et aux écritures d’origine. Les miroirs fumés et l’éclairage rose faisant référence au coucher du soleil côtoient des éléments plus organiques : végétation et bois teint en noir. « Les architectes nous ont accompagnés pendant un an. Ils ont vraiment donné le ton juste afin de saisir à la fois l’ambiance du restaurant et celle plus lounge de la boîte de nuit. »

Maxime Desjardins-Tremblay se considère très chanceux de pouvoir évoluer dans ce somptueux décor avec une totale liberté dans la création du menu. « Pour moi, c’est très motivant de créer de beaux plats dans ce genre d’endroit. » En tant que Table&Club, l’équipe du JackRose compte bien se démarquer puisque ce concept demeure pour le moment très peu exploité sur la scène gastronomique montréalaise. « C’est un beau défi à relever que de vouloir être reconnu sur ces deux facettes. »

(Crédit photo : Facebook / JackRose Table&Club et fournie par JackRose Table&Club)

JackRose Table&Club, 4 560 boulevard Saint-Laurent, Montréal :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.