Diplômer ses employés : Quand formation rime avec rétention

12 juin 2019 - Par Pierre-Alain Belpaire

Ils étaient 18 au départ, 14 sur la ligne d’arrivée. Lundi soir, le groupe Restos Plaisirs rassemblait, dans les murs de son Cochon Dingue de la Place Ste-Foy, le petit groupe de finissants du nouveau Programme Chef Restos Plaisirs, présenté voici quelques mois et mis sur pied en collaboration avec l’École hôtelière Fierbourg et Emploi-Québec. Les heureux néo-diplômés, déjà tous employés dans les établissements du groupe (Cochon Dingue, Café du Monde, Paris Grill, Lapin Sauté, JAJA, Ciel ! Bistro-bar), ont, pour obtenir ce précieux sésame, suivi une formation de 315 heures, rémunérées, en alternance travail-études.

« Les finissants ont des profils et des parcours très différents, analyse Valérie Houde, directrice des ressources humaines et associée chez Restos Plaisirs. Certains avaient déjà un DEP en poche, d’autres, malgré une quinzaine d’années d’expérience, n’avaient pas de diplôme, l’un d’entre eux vient de l’étranger et sa formation n’avait pas été reconnue ; il y avait parmi eux des chefs, des cuisiniers, des chefs d’équipe. Leur véritable point commun, c’était leur volonté d’apprendre. »

Répartis au sein de deux cohortes (l’une découvrant le programme en septembre dernier, l’autre en décembre), les élèves se sont vu enseigner, un jour par semaine, la structure organisationnelle d’une cuisine, la gestion du personnel, la gestion informatisée ou encore des notions de comptabilité et de calcul de prix de revient. Inspiré d’un programme dispensé à Fierbourg au milieu des années ’80, le contenu de la formation a été rafraîchi, remis au goût du jour et repensé notamment par le chef exécutif du groupe, Jean-François Houde. Les étudiants ont en outre eu à appliquer ces nouvelles notions théoriques en succursale, sous l’œil attentif de superviseurs.

« D’avoir obtenu ce diplôme va les mettre en bonne position pour continuer à avancer à nos côtés, pour grandir avec nous. Quand on maîtrise les bases, qu’on connaît les secrets du métier, il est plus facile d’évoluer au sein d’une entreprise, estime Valérie Houde. D’un autre côté, le groupe Restos Plaisirs a un tas de projets en cours : pouvoir compter sur des gens bien formés dans notre réseau va nous permettre d’être plus efficaces. »

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, le groupe sait également que de telles formules peuvent attirer l’attention et éveiller l’intérêt de candidats potentiels, et permettent surtout de retenir les éléments déjà à l’embauche. « Nous devons en permanence trouver des stratégies innovantes, à différents niveaux », poursuit la directrice des ressources humaines. Forts de ces premiers succès, les responsables de Restos Plaisirs souhaitent donc reconduire l’expérience dès l’an prochain. « Si le concept Programme Chef pouvait durer, je pense qu’on serait capable d’amener, chaque année, 10 ou 12 employés à obtenir ce diplôme. »

Relisez Fierbourg/Restos Plaisirs : Un partenariat « gagnant-gagnant »

Sur la photo, Jean-François Houde, chef exécutif et associé de Restos Plaisirs, Mélissa Laflamme, directrice du Centre de formation professionnelle Fierbourg, Valérie Houde, directrice des ressources humaines et associée de Restos Plaisirs, les finissants du Programme Chefs Restos Plaisirs, Mélanie Blouin, agente de développement, Service aux entreprises et formation continue, Centre de formation professionnelle Fierbourg, Pierre Santerre, coordonnateur et professeur titulaire.

 
Pour suivre l’École hôtelière Fierbourg :

Pour suivre Resto Plaisirs :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.