Deux chefs-enseignants dans des écoles finlandaises pour partager et s’inspirer

5 décembre 2018 - Par Marie-Ève Garon

Depuis quatre ans, Gaëtan Tessier, chef et professeur à l’École hôtelière de l’Outaouais, effectue des visites en Finlande dans le but de favoriser l’échange des cultures. Cette année, le chef Tessier et son homologue du Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir de Rivière-du-Loup, Éric Archambault, y ont fait le tour de quatre écoles pour transmettre leurs connaissances, comparer leurs techniques et parler de la cuisine d’ici.

« J’y suis allé avec Éric, un chef-enseignant que je côtoie, entre autres, dans les compétitions culinaires, explique Gaëtan Tessier. Nous n’avons pas les programmes qui nous permettraient de partir avec un groupe d’élèves. »

Au cours de l’année, le chef Tessier et sa brigade accueilleront à leur tour des étudiants inscrits dans ce pays nordique et ayant accès à un programme d’échange international. « Je reçois habituellement quatre jeunes de Finlande qui viennent passer un mois avec mes élèves de cuisine du marché », explique le professeur de l’Outaouais.

Lors de leur passage au Québec, les étudiants finlandais auront aussi l’occasion d’effectuer un séjour d’une semaine dans le Bas-du-Fleuve. « C’est intéressant parce que nous avons en commun un terroir similaire, mentionne Éric Archambault. Nous voulons leur faire vivre une belle expérience, notamment en leur faisant découvrir nos cabanes à sucre et certains restaurants bas-laurentiens. »

Apprendre et s’inspirer

Pour Gaëtan Tessier, le fait de visiter d’autres établissements à l’étranger permet aussi de prendre du recul par rapport à nos façons de faire en matière d’éducation et d’infrastructure. « Là-bas, on ne se pose pas la question de savoir où l’argent est investi. En Finlande, les locaux sont superbes et les élèves flânent après les cours parce qu’ils s’y sentent bien », assure-t-il. Les chefs-enseignants s’entendent sur le fait qu’ils ont été impressionnés par un équipement à la fine pointe de la technologie installé dans chacun des établissements qu’ils ont eu la chance de visiter.

Le gouvernement finlandais priorise la formation des élèves et favorise un cheminement personnalisé selon les différentes réalités et contraintes de chacun. « Par exemple, si c’est quelqu’un qui a un emploi dans lequel il peut évoluer, on va lui faire reconnaître ses compétences dans son milieu de travail. Ce serait intéressant qu’ici, les choses changent dans cette direction aussi », indique Gaëtan Tessier. Le chef souligne par ailleurs que le Québec offre des salaires et des conditions de travail attractifs. Selon lui, dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, notre province aurait intérêt à faciliter les échanges de jeunes professionnels finlandais, comme elle le fait avec la France.

À l’avenir, les deux chefs-enseignants vont continuer, autant que faire se peut, d’effectuer ces échanges enrichissants. « Parfois, il se passe de petits miracles. Certains jeunes sont transformés par ces voyages et on reçoit de beaux témoignages », ajoute Gaëtan Tessier, précisant que la restauration est un métier de découvertes et qu’il est important de faire voyager les jeunes pour leur permettre d’ouvrir leur esprit. Quant à Éric Archambault, ce voyage n’a fait que renforcer son désir d’œuvrer dans cette profession. Mission accomplie !

(Photo fournie par Gaëtan Tessier)

Pour suivre l’École hôtelière de l’Outaouais :

Pour suivre le Centre de formation professionnelle Pavillon-de-l’Avenir de Rivière-du-Loup  :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.