Cybermentors recherchés

 
3 mai 2007 | Par Caroline Rodgers

Aider bénévolement un jeune à comprendre votre métier et à déterminer s’il fait le bon choix de carrière, c’est la mission du cybermentor. Le service de cybermentorat Academos annonçait le 30 avril dernier qu’il déployait ses activités dans les régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches.

Le cybermentorat est un échange par courriel sur un site Internet sécuritaire qui permet aux jeunes de 14 à 30 ans de développer une relation privilégiée avec des travailleurs des secteurs d’emploi qui les intéressent. En ligne depuis 1999, Academos a déjà permis à plus de 15 000 jeunes d’entrer en relation par courriel avec quelque 900 cybermentors, des travailleurs actifs et compétents qui travaillent dans plusieurs secteurs d’emploi.

Academos recherche actuellement des travailleurs des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration pour enrichir sa banque de cybermentors dans ces domaines. À l’heure actuelle, les cybermentors en tourisme pour la région de Québec sont une vingtaine, et on a particulièrement besoin de volontaires en hôtellerie.

Attention : le cybermentor n’est pas là pour se substituer au conseiller en orientation. « L’orienteur fournit de l’information sur un métier et sur la formation nécessaire pour entreprendre une carrière ainsi que des tests d’aptitudes. Le travail du cybermentor est plutôt de répondre à des questions précises sur les tâches quotidiennes reliées à l’emploi et les situations concrètes que l’on peut vivre au travail. C’est un regard de l’intérieur sur le métier », explique Marysol Rouzier, chargée de communications pour Academos. Elle souligne que cet échange peut être très intéressant autant pour le cybermentor que pour le jeune. « Il y a des échanges qui durent seulement le temps de quatre à cinq courriels, le temps qu’un jeune se rende compte qu’un métier n’est pas ce qu’il imaginait. Dans d’autres cas, une relation de mentorat se construit et peut aller jusqu’à 75 courriels. On a même vu le cas d’un jeune qui a été suivi par le même cybermentor à partir de la quatrième secondaire jusqu’à l’université », raconte-t-elle.

Pour devenir cybermentor, il suffit d’aller sur le site d’Academos, de compléter son profil et de suivre une courte formation en ligne, qui sera suivie d’une entrevue téléphonique ainsi que de l’envoi d’une référence, question de s’assurer de la sécurité des interventions. À l’heure où les industries de la restauration et de l’hôtellerie peinent à trouver une relève, le cybermentorat peut être un excellent moyen d’encourager de futures carrières !

www.academos.qc.ca

Mots-clés: Québec (province)
03 Capitale Nationale (Québec)
12 Chaudière-Appalaches
Formation

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).