brightness_4
 

Congrès AHQ / AQS : renouer avec la croissance

 
27 novembre 2023 | Par Gabrielle Brassard-Lecours
Crédit photo: Alexandre Zacharie

La semaine dernière s’est tenu le congrès de l’Association Hôtellerie du Québec (AHQ) et de l’Association québécoise des spas (AQS). Au programme : ateliers sur les tendances du milieu, enjeux passés et à venir, et remise de prix dans chacun des secteurs, le tout orienté autour du slogan du congrès « Ensemble vers demain ». HRImag y était.

Partenaires depuis deux ans, l’AHQ et l’AQS ont uni leurs forces afin d’organiser ensemble leur congrès. « Nous sommes deux industries qui avons beaucoup à apprendre l’une de l’autre », a affirmé Valérie Guertin, présidente du conseil d’administration de l’AQS, lors de son mot d’ouverture au Centre des congrès Mont-Sainte-Anne, où se tenait l’événement.

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, a également adressé quelques mots par visioconférence aux 320 participants du congrès venus de toutes les régions du Québec, en leur souhaitant de bonnes discussions et des échanges intéressants. « Notre industrie renoue enfin avec la croissance, notamment avec une hausse de 14% du nombre d’unités d’hébergement occupées comparativement à l’année dernière. Les activités axées sur le bien-être sont aussi de plus en plus populaires », a-t-elle souligné.

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

« Vous avez la possibilité de rendre votre congrès extraordinaire en vous intéressant à votre voisin ; posez-lui des questions sur comment ça va dans son entreprise. Toute l’industrie peut bénéficier des rencontres qu’on fait de ce genre d’événement en échangeant sur nos bons coups et nos défis », a encouragé Caroline Milot, présidente du conseil d’administration de l’AHQ.

Un congrès carboneutre

La présidente-directrice générale de l’AHQ, Véronyque Tremblay, a tenu à souligner à l’ouverture du congrès l’aspect écologique de l’événement, en spécifiant notamment que l’hôtel Mariott Mont-Saint-Anne est certifié vert pour son établissement et l’organisation de ses événements.

Elle a informé les congressistes que les émissions de gaz à effet de serre seraient compensées ; les participants étaient en effet invités à communiquer leur kilométrage, leur moyen de transport et leur nombre de passagers pour venir au congrès. Le covoiturage était encouragé, notamment par la signature d’une entente avec Amigo Express. « Nous tentons de limiter le plus possible l’utilisation de matériaux jetables non recyclables pour privilégier les outils réutilisables et numériques », a-t-elle ajouté.

Enfin, les participants étaient aussi incités à limiter le nettoyage de leurs articles de chambre. Le choix des menus avait été fait en privilégiant au maximum des produits locaux et de saison. « Nous avons fait tous les efforts possibles pour limiter notre empreinte carbone en embauchant le plus possible des ressources locales, comme l’équipe technique, le photographe, le vidéaste et notre animatrice », a dit fièrement la gestionnaire de l’AHQ. En effet, Marie-Ève Lortie, personnalité de la télévision québécoise et animatrice du congrès, habite à Québec et est originaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Moments forts

Une foule d’exposants étaient également présents tout au long du congrès, avec 45 kiosques présentant une myriade de produits ou de services utiles à l’industrie. La programmation du congrès était des plus étoffées, en abordant plusieurs grandes thématiques liées aux industries de l’hôtellerie et des spas. Parmi elles, un panel sur le développement durable et un autre sur l’intelligence artificielle.

Une étude réalisée par la firme Léger Marketing sur les habitudes des clients d’hôtel a révélé des données intéressantes. On retient notamment que les critères pour réserver ou non une chambre d’hôtel sont grandement influencés par la qualité des photos en ligne et les critiques des pairs. En outre, 56% des répondants de l’étude (1500 personnes) sont favorables à ce que l’entretien quotidien des chambres soit abandonné par l’industrie, notamment pour des raisons écologiques.

Parmi les ateliers du mercredi, cette fois séparés entre des thèmes porteurs pour l’AHQ et l’AQS, on a pu assister à un portrait des capacités des travailleurs en soins personnels à aider des clients présentant des signes de vulnérabilité et un panorama 2023 de l’hôtellerie au Québec présenté par Paolo Di Pietrantonio, associé senior chez Horwath HTL.

La remise des deux prix, celui de l’établissement hôtelier de l’année et celui de l’établissement spa de l’année, était grandement attendue. Avec trois finalistes dans chacune des catégories, ce sont respectivement le Manoir du lac William et le spa Eastman qui ont remporté les éloges. Les prix ont été dévoilés pendant le souper de gala du mardi soir, juste avant que le groupe de musique engagé pour la soirée n’enflamme la piste de danse.

À lire aussi : Véronyque Tremblay : « Une hôtellerie plus durable et plus équitable »

Mots-clés: Québec (province)
Distinctions
Événement
AHQ
Hôtellerie

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).