brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Buffet : la pandémie a-t-elle signé la fin de la restauration en libre-service ?

 
10 juin 2021 | Par Laurence-Michèle Dufour
Crédit photo: Saveurs des Continents

Alors que les salles à manger partout à travers la province ont enfin le feu vert pour ouvrir leurs portes, qui sont closes depuis plus de huit mois dans plusieurs cas, certaines d’entre elles demeureront fermées. L’Association Restauration Québec (ARQ) estime qu’environ 10 à 11 % des restaurants ont fermé pour de bon au Québec depuis le début de la pandémie.

Si les autres ont réussi à s’adapter et survivre, le virage a notamment été plus difficile à prendre pour les restaurants avec buffets. Les mesures sanitaires toujours en place ne semblent pas compatibles à la survie de ces modèles de restauration en libre-service où l’abondance et la variété sont au cœur du concept.

« Ce n’est pas la mort des buffets, mais disons que c’est plus compliqué pour eux. Les restaurants buffets ont l’habitude de fonctionner au volume et c’est difficile pour eux de devoir cerner une offre alimentaire. Au moment de rouvrir, ils vont aussi devoir engager plus de main-d’œuvre. Ils risquent de faire face à un nouveau défi, celui de la pénurie », expliquait Martin Vézina, responsable de la communication à l’ARQ, en entrevue avec le Journal Métro, suite à l’annonce de la fermeture définitive de la mythique Casa Corfu au printemps dernier.

Après plus de 30 ans d’existence, les longs mois de fermetures répétées dues à la crise sanitaire ont en effet eu raison du buffet de la Promenade Masson à Montréal.

Une nouvelle identité

Afin de s’adapter à cette nouvelle réalité, le Buffet des Continents est quant à lui devenu Saveurs des Continents. Un changement de formule pour la bannière, qui a profité de l’ouverture de sa 9 e succursale à Trois-Rivières l’été dernier pour afficher sa nouvelle identité. « La pandémie a changé les règles partout et on s’est dit que si on voulait s’adapter correctement à ces nouveaux enjeux, il fallait changer des choses », explique d’entrée de jeu Jean Maurice Duddin, responsable de relations publiques et communication pour la bannière.

Les espaces immenses des différentes locations de la chaîne permettent aisément de respecter les règles de distanciation en espaçant simplement les tables. Un trajet dessiné au sol évite la confusion et permet à la clientèle de circuler dans la bonne direction. Un service aux tables était déjà offert pour les boissons ainsi que le nettoyage des tables.

« Mais ce qu’on a ajouté et qui est très différent, c’est que maintenant ce sont les buffetiers qui vont servir les assiettes. Auparavant les clients se servaient eux-mêmes, sauf pour les grillades et les soupes préparées sur place. On a donc simplement dû bonifier une excellente formule, précise Jean Maurice Duddin. Dès que les restaurants ont pu rouvrir l’été dernier, on a vu que la nouvelle formule plaisait toujours et que la clientèle était au rendez-vous. »

Questionné sur la réflexion derrière ce virage, le responsable admet que cette nouvelle identité peut également contribuer à rassurer la clientèle. La variété de l’offre et le rapport qualité-prix seront toujours au rendez-vous, assure-t-il, mais cette formule hybride pourrait survivre à la crise. « Il faudra d’abord voir ce que la santé publique va déterminer, et aussi, ce que la clientèle va vouloir. »

Pour suivre Saveurs des Continents :

Mots-clés: Québec (province)
Tendances
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).