Yannis Triantafyllou, concierge au Saint-James : « Négocier avec l’imprévisible »

27 mars 2019 - Par Marie-Ève Garon

Dans le cadre de la soirée annuelle de remise des Prix Distinction tenue jeudi dernier, Tourisme Montréal a célébré l’excellence et l’innovation des acteurs de l’industrie afin de reconnaître et de récompenser les meilleures initiatives touristiques de la ville.

Lors de cet événement, Yannis Triantafyllou de l’Hôtel Le St-James dans le Vieux-Montréal a reçu le Prix Concierge, notamment pour son souci particulier d’offrir une expérience client hors du commun et son implication dans la communauté. Le lauréat, issu du domaine des arts et des lettres, de la philosophie et des communications, pose un regard singulier sur sa profession puisque celle-ci lui permet de déployer l’ensemble de ses aptitudes tant académiques qu’humaines. Il a par ailleurs grandi dans le milieu de l’hospitalité grâce à son père, le restaurateur émérite Demetre Triantafyllou.

« Tout ce qui touche à cette profession m’attirait depuis longtemps, confie-t-il. Par contre, c’est un article du Devoir, qui faisait le portrait de la chef concierge du W Montréal, Mireille Kostopoulos, et de son rôle, qui a provoqué en moi le déclic. Je me suis rendu compte que ça correspondait parfaitement à ce que j’avais envie de faire. » Les astres se sont ensuite alignés et l’établissement étoilé du Vieux-Montréal lui a ouvert ses portes. « Cette décision m’a toujours semblé la meilleure », résume celui qui considère que ce poste de chef concierge qu’il endosse maintenant lui apporte une perspective extrêmement positive et stimulante.

Au cours de la dernière décennie, Yannis a ainsi gravi les échelons avec aplomb, ses « qualités naturelles » lui permettant d’exceller dans ce domaine. « Chaque jour est en quelque sorte un canevas vierge. Il faut savoir négocier avec le côté imprévisible du métier. Nous devons avoir énormément de ressources. »

Être à l’écoute

Le rôle de concierge dans un hôtel haut de gamme est crucial et demande une rigueur infaillible. « Dans les établissements 5 étoiles, la clientèle voyage énormément et ses attentes sont très élevées. Il ne s’agit pas simplement de répondre à leurs requêtes, mais bien de toujours ajouter le petit élément qui créera une émotion et qui fera toute la différence », poursuit-il, ajoutant que cette quête de l’excellence fait partie des raisons pour lesquelles il souhaitait joindre précisément l’équipe du Saint-James, un lieu qu’il considère comme un bijou. Pour lui, l’écoute est ce qui permet de réussir ce métier et d’être reconnu. « Lorsque les clients voient et comprennent que je les écoute de façon profondément sincère, ils savent qu’on va toujours trouver une solution. Au-delà de la notion de prestige, il n’y a rien qui équivaut le fait de donner de la valeur aux gens. »

Yannis Triantafyllou reçoit ce Prix Distinction, décerné par un jury composé de 17 experts de l’industrie, avec honneur et fierté, en reconnaissant qu’au-delà des efforts et du travail, il y a cette passion inébranlable qui l’anime. « Le feu est là, il n’a jamais été question de ne pas y arriver. Ça se traduit dans les résultats, la réputation et dans l’éthique de travail. On fait ce qu’il faut avec énormément de cœur et je crois que c’est ça qui a été reconnu. C’est un beau et grand travail d’équipe ! »

(Légende : Yannis Triantafyllou (gauche) aux côtés d’Yves Lalumière, PDG de Tourisme Montréal. Photo fournie par Yannis Triantafyllou)

Pour suivre les Prix Distinction :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.