brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

Sutton attire les restaurateurs et sommeliers

 
7 février 2022 | Par Sophie Poisson
Crédit photo: Alison Slattery

Diplômée de l’ITHQ en sommellerie, Adèle Prud’homme – anciennement propriétaire du Comptoir Sainte-Cécile à Montréal, dans le quartier Villeray – a ouvert le 6 janvier La Réserve Naturelle à Sutton. Cette cave à vins se spécialise dans l’offre de bouteilles issues de petites productions de bières, de cidres et de vins nature et biologiques venus d’ici et d’ailleurs. Avec Lionel Furonnet, l’entrepreneure ouvre aussi la cidrerie Turbulence. Le couple n’est pas le seul à se laisser séduire par la ville d’Estrie. Molly Superfine-Rivera - copropriétaire du restaurant Marconi à Montréal, dans le quartier de la Petite-Italie -, accompagnée de son mari et partenaire d’affaires Mehdi Brunet-Benkritly, a lancé le 4 novembre le café-dinette-buvette Mollies.

Molly Superfine-Rivera considère que l’attractivité de Sutton grandit depuis cinq ans et a explosé avec la pandémie : « Plus il y a de choix et plus ça va attirer du monde, donc je vois ça de façon très positive. Il n’y a pas de compétitivité car nous offrons tous quelque chose de différent. Nous sommes aussi des amis, donc on s’encourage. On travaille par exemple avec un autre café, Yamabiko, pour la torréfaction de notre café. C’est un bel écosystème qu’on ne voit pas à Montréal parce que c’est une ville trop grosse. » Elle apprécie la proximité avec Sutton et étant américaine d’origine, elle dit également retrouver dans cette petite ville un côté anglophone.

Et si tout a commencé par l’achat d’une maison de campagne il y a deux ans, elle a rapidement trouvé un établissement sur lequel apposer son prénom. « On a toujours voulu ouvrir un petit restaurant en campagne, mais on ne voulait pas être une place saisonnière, juste pour le tourisme. On voulait vraiment avoir une communauté », explique l’entrepreneure.

Reprise d’un établissement

Le Mollies occupe les locaux où se trouvait le Cafetier, spécialisé dans l’offre déjeuner. « C’est la place au centre du village, physiquement et émotionnellement, insiste Molly Superfine-Rivera. C’était très rassurant pour nous d’acheter un établissement qui avait déjà une réputation et était ancré dans les habitudes des résidents et des gens de passage. On s’est aussi dit que ce serait dommage que quelqu’un en fasse l’acquisition sans faire un bon travail derrière alors qu’on savait qu’on allait travailler fort. »

Elle veut préserver l’essence de l’établissement en gardant le personnel et en conservant le mobilier, mais elle apporte sa touche personnelle en changeant l’aménagement et la décoration. « C’est plus aéré et lumineux. Je suis une fille de la Floride, qui cherche toujours le soleil et l’énergie. »

Avec l’idée que tout un chacun puisse y trouver son compte tout au long de la journée, elle a ajouté la buvette à la formule café-déjeuner déjà présente. Elle propose des vins nature, bières et cidres locaux pour accompagner des bouchées. « À la campagne, il y a moins de structure, les gens se promènent un peu plus. Ils terminent leur travail un peu plus tôt, vont chercher leurs enfants à l’école et s’arrêtent au café. Les parents prennent un verre et les enfants un chocolat chaud… »

Pour suivre Mollies :

Mots-clés: 05 Estrie
Ouverture / Rénovation
Tendances
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).