Sport et efforts en tout confort

22 mai 2018 - Par Katherine Boisvert

RETRAITE DE YOGA, COURS DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE, MATÉRIEL DE FITNESS DANS LES CHAMBRES... CES DERNIÈRES ANNÉES, LE MARCHÉ DU BIEN ÊTRE S’EST INVITÉ DANS L’UNIVERS DE L’HÔTELLERIE. CERTAINES ÉTUDES DÉMONTRENT AINSI QUE 46 % DES CLIENTS DÉBARQUENT À L’HÔTEL AVEC LA FERME INTENTION DE S’ENTRAÎNER PENDANT LEUR SÉJOUR.

SI LA PRÉSENCE D’UNE SALLE DE SPORT PEUT PERMETTRE D’ATTIRER ET DE RETENIR LA CLIENTÈLE, UNE MAUVAISE EXPÉRIENCE DANS UN GYM POURRAIT ÉGALEMENT LA FAIRE FUIR. LORSQU’ON CHOISIT DE DOTER SON ÉTABLISSEMENT D’UNE SALLE DE CONDITIONNEMENT PHYSIQUE, IL Y A DONC QUELQUES RÈGLES À SUIVRE. IL FAUT AVANT TOUT OFFRIR UN LIEU AGRÉABLE, SÉCURITAIRE ET STIMULANT. IL S’AGIT ENSUITE DE DÉTERMINER LE NOMBRE D’APPAREILS NÉCESSAIRES AUX BESOINS DE SA CLIENTÈLE ET D’ACQUÉRIR UN ÉQUIPEMENT DE QUALITÉ COMMERCIALE.

Comment aménager l’espace ?

  • EMPLACEMENT DANS L’HÔTEL : Où aménager une salle de fitness pour attirer les sportifs sans déplaire aux autres clients ? La salle idéale doit être facilement accessible et ne pas se trouver dans un sous-sol sombre ou mal fenêtré. Une salle éclairée par la lumière du jour aura d’ailleurs un effet stimulant sur les sportifs. Il faudra aussi éviter de l’installer au-dessus de chambres, car son utilisation à toute heure du jour et le bruit de certains appareils pourraient déranger la clientèle.
  • ESPACE AÉRÉ : Les lieux doivent être aérés de manière à assurer le confort des utilisateurs. De l’espace sera prévu pour ranger les poids libres, ballons et élastiques. L’espace entre les appareils devra être bien évalué afin d’éviter tout risque de blessure.
  • VESTIAIRE ET DOUCHES : Si la présence d’un vestiaire ou d’une douche peut être un excellent choix, elle n’est pas essentielle. Bien des hôteliers reconnaissent que la clientèle retournera à sa chambre pour se doucher et se changer. À moins de vouloir ouvrir la salle de conditionnement physique aux gens de l’extérieur, miser sur les vestiaires n’est donc pas une priorité. L’installation d’une fontaine d’eau et des serviettes est toutefois recommandé.
  • SPA ET PISCINE : Pour les hôtels possédant un spa, des bains nordiques ou une piscine, l’aménagement de la salle de fitness juste à côté de ces installations permettra à la clientèle de profiter des vestiaires ou de terminer son entraînement par un moment de détente. À l’Estérel Resort, par exemple, la clientèle a accès aux douches des vestiaires d’Amerispa, situé à quelques pas du gym.

Une salle de sport, mais à quel prix ?

Combien coûte une salle de conditionnement physique en milieu hôtelier ? Tout dépend des dimensions de la salle, du nombre d’appareils choisis et de la qualité de ceux-ci. Daniel Séguin, directeur des ventes Ville de Québec et Est pour STAK Fitness- Matrix Canada, estime que certains hôtels s’en sortiront avec un budget de 10 000 $ alors que d’autres investiront jusqu’à 8 0000 $.

La présence de douches et de vestiaires augmente considérablement les coûts. Les appareils de cardio (tapis roulants et elliptiques, par exemple) peuvent également se révéler très onéreux, surtout s’ils sont munis de technologies avancées, comme une télé intégrée.

  • Tapis roulant : C’est l’appareil cardiovasculaire le plus coûteux et celui qui requiert le plus de maintenance (inspection annuelle, changement des courroies, graissage, nettoyage). Si son prix oscille entre 3 500 $ et 9 000 $, cet appareil reste un essentiel. Si vous devez vous limiter à cinq ou six appareils de cardio, vous devriez opter pour deux tapis roulants, car c’est l’appareil le plus recherché, soulignent les hôteliers et professionnels consultés.
  • Vélos : Économiques, les vélos stationnaires sont simples d’utilisation et très appréciés des sportifs. Abordable, ce vélo pourra en outre être utilisé par une majorité de clients. Moins confortable, le vélo spinning reste malgré tout économique et pratique. Vous trouverez des vélos commerciaux à partir de 2 000 $.
  • Elliptique et rameur : La présence d’un ou deux exerciseurs elliptiques devrait permettre de satisfaire votre clientèle. Le rameur pourrait également être un excellent choix, car il est abordable et il offre un entraînement cardiovasculaire court, mais efficace, qui stimule l’ensemble du corps.
  • Appareil à poulies doubles ajustables (Functional Trainer) : Compact et simple d’utilisation, cet appareil se prête à une variété d’exercices. C’est un choix intéressant lorsqu’on souhaite proposer un appareil de musculation.
  • Entraînement fonctionnel (TRX) : Le TRX est un appareil formé de courroies ajustables suspendues à une structure. C’est un outil de travail fonctionnel qui permet de travailler les muscles stabilisateurs et qui améliore la flexibilité, la force, l’endurance et le cardio.

Le nombre d’appareils sera déterminé par les dimensions et l’utilisation de la salle de fitness. Certains hôtels, comme l’Entourage sur-le-Lac, optent ainsi pour une salle de gym traditionnelle, dotée de nombreux appareils, offrant en outre un abonnement annuel, des cours en groupe et un entraîneur personnel.

Le directeur des ventes de STAK Fitness recommande d’opter pour des équipements de qualité commerciale qui pourront répondre à une utilisation de six à huit heures par jour, et ce, peu importe la taille de la salle.

Du côté musculation, si le budget et l’espace le permettent, un appareil à poulies doubles ajustables est une option judicieuse, tout comme le TRX. Mais une majorité d’hôtels choisiront plutôt d’installer quelques ballons et tapis ainsi qu’une station de poids libres. Daniel Séguin conseille de se munir d’une seule paire par poids et de se limiter à des poids entre 5 et 50 livres.

L’Hôtel ALT Québec a créé un gym parce que sa clientèle d’entreprise exigeait un endroit pour s’entraîner. Certains clients ont même avoué qu’ils choisissaient l’hôtel pour une nuit, mais préféraient s’installer chez un concurrent à l’occasion de séjours plus longs... car ils ne pouvaient se passer d’entraînement ! « C’était une donnée qui m’avait échappé », reconnaît le directeur général de l’hôtel, Étienne Breault.

Cet établissement du Groupe Germain s’est donc muni d’une salle de conditionnement physique en 2017. « La création d’un gym nous a permis de récupérer des clients, se félicite Étienne Breault. À moyen terme, c’est un investissement très rentable. »

Transport, installation, réparation

Lors de la mise en place d’une salle de conditionnement physique, mieux vaut faire appel à une compagnie qui pourra vous assurer le soutien d’un technicien ou d’un représentant local. Il faudra notamment penser au service après-vente. Aurez- vous accès rapidement à un service de maintenance ou de réparation ? N’oubliez jamais que si vous ne possédez qu’un seul tapis roulant, vous ne pourrez pas vous permettre que ce dernier soit défectueux ou en panne durant un mois !

Certaines compagnies offrent également des services de livraison et d’installation clé en main. Selon l’importance de la salle de fitness et le nombre d’appareils, l’installation pourra prendre de quelques heures à une journée.

L’entraînement en résidence

De plus en plus de retraités optent pour des activités sportives comme la relaxation, la méditation, le yoga ou le tai-chi. Ils sont aussi toujours plus nombreux à utiliser les salles de conditionnement physique dotées d’appareils cardiovasculaires de haute technologie.

Pour développer leurs salles de sport, les responsables du Groupe Maurice ont basé leurs choix sur les conseils d’un ergothérapeute. Ils ont également sélectionné leurs appareils en fonction des préférences des usagers et des expériences vécues dans les autres résidences du Groupe. Leurs salles de conditionnement physique sont ainsi munies de tapis roulants, de vélos stationnaires, d’un appareil à poulies doubles ajustables, de ballons d’exercices et de poids libres.

Le Groupe Maurice propose, dans toutes ses résidences, des salles d’exercices bien éclairées offrant une vue sur l’extérieur. Des vestiaires avec douches ont été aménagés à l’entrée de ces salles.

Le kinésiologue Simon Trudel conseille de choisir des appareils qui demandent le moins de réglages possible. Il suggère de miser sur des ballons d’entraînement, des tapis de yoga et des tapis de sol, des bandes élastiques et des steps d’entraînement. Il recommande aussi fortement la présence d’un kinésiologue ou autre entraîneur qui pourra superviser les usagers et leur proposer de nouvelles méthodes d’entraînement.

Source : Hotel Brand Standards : How to Pick the Right Amenities for Your Property, https://sha.cornell.edu/faculty-research/centers-institutes/chr/research-publications/ documents/chekitan-dev-hotel-amenities.pdf

Dans cette édition




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.