Quand c’est beau, c’est bon !

5 octobre 2012 - Par Robert Dion

À l’image des nouvelles voitures de l’année qui sont toujours plus performantes, plus belles et mieux équipées, les nouveaux hôtels et restaurants se démarquent habituellement aussi à plusieurs égards, dont le design intérieur. Les établissements qui ouvrent ou rénovent semblent toujours surpasser les normes déjà établies. L’utilisation de matériaux nobles qui s’agencent aux rustiques, de nouveaux éclairages plus feutrés ou moins énergivores, des espaces plus ouverts et accueillants ne sont que quelques aménagements qui font qu’un établissement fera désormais figure d’exemple dans l’industrie.

Tout comme les « nouvelles » recettes ne sont en fait que des adaptations de plats existants, les nouveaux décors ne sont aussi que des concepts qui ont évolué grâce à l’imagination des designers. Or, le décor influence-t-il la perception des plats et des services reçus ? Il semblerait bien que oui ! Un plat moyen serait mieux perçu dans un environnement beau et propre que dans un autre qui serait défraîchi.
Quand c’est beau, c’est bon !

Mais attention de ne pas trop étirer la sauce ! La limite acceptable est mince. Si le client est influencé par les apparences, un mauvais plat ne pourrait être complètement pardonné par un environnement charmeur. Un nouveau look à la mode ne préserve pas un établissement des mauvaises critiques. Il est donc essentiel de ne pas miser uniquement sur les apparences et de maintenir, voire dépasser, vos critères de qualité.

Bonne lecture !

Merci au restaurant Table de Québec pour son accueil lors de la séance photo.

Dans cette édition

Design hôtelier et de restauration
Un plancher qui vous veut du bien
Le nouveau visage de Las Vegas
Établissements design du Québec



PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.