« Nǐ hǎo » : L’Hôtel Château Laurier se met au mandarin

10 septembre 2018 - Par Marie-Ève Garon

Au cours des dernières années, l’Hôtel Château Laurier Québec a vu croître l’engouement du marché asiatique pour le Québec. Rapidement, l’établissement de la Capitale-Nationale a voulu se positionner pour être prêt à envisager cette perspective. « Dès le départ, on a posé les bonnes actions. On s’est préparé à l’ouverture de ce marché », indique Johanne Caron, directrice des ventes et marketing.
 
Ces efforts de communication ont mené l’entreprise à mettre sur pied un blogue rédigé en mandarin par Shaoyu, une partenaire originaire de Chine résidant à Québec depuis cinq ans. Dans le but de mieux répondre aux besoins des clientèles chinoises et de les rejoindre plus facilement, elle partage avec elles sa perspective de la ville et permet à l’Hôtel Château Laurier d’être bien présent sur WeChat et Weibo, les réseaux sociaux les plus populaires de Chine.
 
Dans le but d’optimiser l’expérience et d’améliorer les communications, les responsables de l’hôtel ont traduit leur site en mandarin, intégré au service aux chambres et au buffet des aliments typiques à la culture asiatique et ajusté leurs terminaux pour être en mesure d’accepter les différents modes de paiement.
 
Répondre aux besoins de la clientèle
 
L’équipe a mis en place différentes stratégies autant pour fidéliser sa clientèle asiatique, en majorité chinoise, que pour assurer leur présence et leur visibilité dans cette industrie en pleine expansion. « Comme nous sommes un hôtel privé, nous bénéficions d’une certaine liberté d’action qu’on aime utiliser à bon escient pour satisfaire les clients. »
 
Même si les Chinois veulent vivre une expérience authentique, ils apprécient qu’on porte attention à leurs traditions. La directrice des ventes et marketing ajoute que « les jeunes chinois sont de façon générale plus ouverts à la découverte, plus foodies que leurs parents davantage conservateurs. C’est un aspect dont on doit tenir compte. »
 
Les défis à relever
 
Malgré le fait que ce marché soit en plein essor au Québec, Johanne Caron déplore « qu’on n’accorde pour le moment que peu d’importance à la durée du séjour, certaines clientèles devant faire l’aller-retour de Montréal dans la même journée, ne leur permettant d’effectuer qu’un survol de la ville. Je voudrais que l’industrie travaille sur ce point. »
 
(Crédit photo : Stéphane Audet)
 
Pour suivre Hôtel Château Laurier Québec :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.