brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

MTY : durée quatre fois plus longue pour ouvrir un restaurant

 
18 février 2022
Crédit photo: MTY Food Group

Les investisseurs du Groupe d’alimentation MTY devront attendre plus longtemps avant que les projets d’ouvertures de restaurants annoncés se traduisent en revenus. La construction d’un nouvel établissement peut durer quatre fois plus longtemps qu’à l’habitude.

« Avant, nous avions des restaurants qui ouvraient dans un délai de 3 à 6 mois, explique le chef de la direction du franchiseur montréalais, Éric Lefebvre, lors d’une conférence téléphonique visant à discuter des résultats du quatrième trimestre. Maintenant, nous parlons d’un délai de 18 à 24 mois dans certains cas. »

Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement compliquent l’ouverture des nouveaux établissements. Certaines pièces d’équipement ne sont pas accessibles sur le marché, pour le moment. Eric Lefebvre a donné l’exemple d’un de ses établissements qui serait prêt à ouvrir ses portes dès que le système de chauffage, ventilation et climatisation sera prêt à installer, ce qui n’arrivera pas avant six mois.

Des franchisés de plus en plus nombreux

Le dirigeant a toutefois souligné que le nombre d’établissements fermés temporairement en lien avec la Covid-19 diminuait : ils étaient 71 établissements en date du 16 février, soit 11 de moins qu’au 30 novembre. Il s’est aussi dit « très heureux » de la quantité de nouveaux franchisés qui grossissent les rangs du groupe - dont les enseignes Valentine, Thaï Express et Sushi Shop -, et du nombre de franchisés existants qui songent à ouvrir un autre établissement.

À la fin du quatrième trimestre clos le 30 novembre, MTY comptait 6719 établissements en activité, dont 93 exploités par la compagnie, 6603 par des franchisés et 23 en coentreprise. La répartition géographique des établissements de MTY est demeurée relativement stable par rapport au quatrième trimestre de 2020, avec 54 % aux États-Unis, 39 % au Canada et 7 % à l’international.

Le groupe a les moyens financiers de réaliser d’autres acquisitions. Le défi est de trouver un bon actif à un bon prix, a fait savoir Éric Lefebvre. Il disposait de 61,2 millions $ en liquidités à la fin de l’exercice 2021. Au cours du même exercice financier, il a remboursé 102,2 millions $ de sa dette à long terme, qui atteint désormais 360,7 millions $.

La capacité de réaliser des acquisitions sera déterminante pour la performance de l’action au cours des prochaines années, croit Derek Lessard, de Valeurs mobilières TD. « Avec un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) qui devrait stagner au cours des deux prochaines années, le principal catalyseur qui pourrait faire monter l’action est une reprise des acquisitions. »

La concurrence demeure vigoureuse, alors que d’importants fonds de capitaux privés sont « en mode récolte » : « Quand on regarde les prix payés par nos concurrents, nous n’avons pas l’intention de nous lancer dans ce genre d’acquisition où les gens paient au-dessus de 20 fois le BAIIA », prévient Éric Lefebvre. Ce à quoi Derek Lessard rétorque : les occasions seront plus favorables à partir de la deuxième moitié de l’année.

Une augmentation des revenus

Au quatrième trimestre, MTY a dévoilé une augmentation de son bénéfice et de ses revenus, le franchiseur montréalais s’adaptant à la réalité pandémique comparativement à 2020.

Le résultat net attribuable aux propriétaires est passé à 24,87 millions $, au quatrième trimestre, comparativement à 20,07 millions $ au même trimestre un an plus tôt. Les revenus, pour leur part, sont en hausse de 8 % à 962,5 millions $.

Les résultats sont légèrement inférieurs au consensus des analystes, recensés par Valeurs mobilières TD. Derek Lessard attribue cela à une conversion des devises défavorable et à la conversion de propriétés à franchises de restaurants Papa Murphy, une enseigne aux États-Unis. L’analyste juge cependant que cette déception masque un bon trimestre pour la reprise des activités au Canada.

(La Presse Canadienne)

Mots-clés: International
Franchise
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).