Luc-Antoine Cauchon, un cuisinier entre tradition et surprise

10 mai 2018 - Par Héloïse Leclerc

Qui sont les lauréats des Grands prix de la relève en restauration, tourisme et hôtellerie ? HRImag vous les présente, au fil de la semaine. Voici Luc-Antoine Cauchon, le lauréat de la catégorie « Cuisine (DEP et ASP) ».

Originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Luc-Antoine Cauchon a exploré plusieurs disciplines comme la communication radiophonique et la plomberie avant d’opter pour une réorientation professionnelle en cuisine.

« C’est un domaine qui m’a toujours intéressé. Mais venant d’une famille où tout le monde avait un diplôme universitaire, dans ma tête, c’était plus une passion qu’un métier. Il faut aussi dire qu’étant du Lac-St-Jean, je ne savais même pas que la gastronomie existait… »

Un virage culinaire
Sur un coup de tête, Luc-Antoine a pris une journée de congé et a fait la route de Roberval à Montréal pour se rendre à une séance d’information de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). Attiré par le programme et par la réputation de l’établissement, il a décidé de s’inscrire sans même consulter son entourage.

« J’ai toujours été un “jack of all trades, master of none”, avec un côté artistique, un côté technique et un côté très terre à terre. Ma formation m’a donné un cadre et m’a fait découvrir la profondeur de ce domaine, dans lequel tu peux apprendre toute ta vie ! »

De son passage à l’ITHQ, Luc-Antoine a savouré plusieurs aspects : l’opportunité d’évoluer avec sa brigade scolaire, le soutien des professeurs pour explorer ses intérêts personnels et son stage à l’international, au restaurant Le Saint James à Bouliac, en France.

Saveur et surprise
Inspiré par la créativité débridée d’Heston Blumenthal, mais aussi par la cuisine identitaire de Martin Picard, Luc-Antoine se passionne pour la cuisine traditionnelle. « Je suis un peu vieux jeu… J’adore les abats, les fonds, les sauces, les pâtés en croûte… Je suis vraiment dans la saveur et la surprise ! C’est une belle période pour ça, avec la mise en valeur des producteurs et du terroir. »

À 34 ans, avec son diplôme et ses stages en poche, Luc-Antoine se magasine désormais une place en cuisine. « Je veux me poser dans un endroit où je vais grandir. Chef de partie, ce serait bien, mais il y a la question de l’équipe aussi. »

Le cuisinier caresse le projet de retourner à Roberval. « Mais pas à n’importe quel prix , insiste-t-il. « La victoire de la chef Colombe St-Pierre aux Lauriers de la gastronomie québécoise a favorisé la médiatisation de la problématique des restaurants gastronomiques en région… » Ce qui ne l’empêche pas d’avoir de grands rêves pour son coin de pays, peut-être même d’y ouvrir un restaurant. À suivre !
 
 
La cérémonie de la 14e édition des Grands prix de la relève en restauration, tourisme et hôtellerie s’est tenue le 2 mai au Centre des Congrès de Québec. Le concours est organisé par l’AQFORTH, l’Association québécoise de la formation en restauration, tourisme et hôtellerie.

Renseignements :

(Crédit photo : l’AQFORTH)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.