Le Petit Italien : Le retour des anciens, le retour d’un classique

14 mars 2018 - Par Katherine Boisvert

Cinq ans après avoir vendu son restaurant Le Petit Italien, Alain Starosta (Comptoir 21) a rouvert la semaine dernière la mythique adresse de la rue Bernard. « Quand j’ai vendu en 2013, je voulais passer du temps en famille, ça faisait 22 ans que je n’avais pas arrêté, souffle le nouveau copropriétaire. Maintenant, je ne suis plus seul : ça rend la vie beaucoup plus simple. »

Pour rouvrir Le Petit Italien, Alain Starosta s’est notamment associé à son ancien chef Pablo Rojas (Provisions 1268, Boucherie Provisions), à Evan Gubersky (Provisions 1268, Boucherie Provisions) et Christian Bisson (Mercuri). Le but du quatuor : ramener Le Petit Italien à ce qu’il était dans ses meilleures années. « Pour les gens du quartier, Le Petit Italien était une institution », rappelle Christian Bisson, ancien sommelier chez Mercuri qui s’est joint à l’aventure grâce à son ami Pablo Rojas. Celui qui s’occupe notamment de la carte des vins et des cocktails souligne que le restaurant a d’ailleurs la même mentalité et la même chaleur qu’à l’époque.

« Avec Pablo, on s’est demandé ce que Le Petit Italien devait être et on a décidé de le ramener à la base, explique quant à lui Alain Starosta, qui reconnaît avoir déjà dit à la blague qu’il devrait racheter l’établissement. « Quand j’ai vendu, je ne m’attendais pas à le racheter un jour, mais l’opportunité s’est présentée et on l’a saisie ».

Rappelons qu’Alain Starosta a ouvert Le Petit Italien en 1999 avec les sœurs Catherine (Pullman, Moleskine) et Gabrielle Bélanger (Buvette chez Simone). Quelques années plus tard, il poursuivait l’aventure en solo. En 2013, le restaurateur a vendu son établissement, qui a ensuite était revendu et a changé de nom à deux reprises (Pinokio et plus récemment Il Bernardino).

Même ambiance… même décor

L’établissement retrouve donc la même ambiance, mais également le même décor qu’en 2006. Alain Starosta avait alors fait affaire avec le designer Zébulon Perron. « À l’époque, j’avais dit à Zébulon que je voulais un décor qui n’allait pas se démoder et qui pouvait durer 20 ans », se rappelle le restaurateur. Les dizaines de pots de tomates qui ornaient les murs ont donc été ramenés au grand bonheur de la nouvelle équipe et des anciens clients.

Pablo Rojas agit à titre de chef exécutif, mais cette fois, c’est Frederico Martino qui est le chef de cuisine. Le menu est composé de classiques italiens, avec une touche moderne. « Pablo a le don d’apporter une petite twist moderne à des recettes classiques, explique Christian Bisson. Par exemple, sa soupe minestrone contient des tortellinis avec une mousse de fèves à l’intérieur. »

Ouvert depuis le 2 mars, Le Petit Italien peut accueillir 55 personnes et jusqu’à 75 l’été grâce à l’ajout d’une terrasse.

(Crédit photo : Le Petit Italien)

Le Petit Italien, 1265 Bernard Ouest, Montréal

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.