LE COMMERCE DU TOURISME, DE L’HÔTELLERIE ET DE LA RESTAURATION

L’autonomie

27 octobre 2019 - Par Christian Latour

« [...] les idées périmées en matière de management laissent lentement mais surement la place à de nouvelles conceptions axées sur l’autonomie. » —Daniel Pink (2016, p. 117)

« Je pense que nous sommes fondamentalement portés à être curieux et autonomes. » — Daniel Pink (2016, p. 121)

« La motivation autonome consiste à se comporter selon son propre gré et ses propres choix, tandis que la motivation contrôlée consiste à se comporter en fonction de pressions et d’exigences de résultats spécifiques provenant de forces perçues comme étant externes à soi-même. » — Daniel Pink (2016, p. 122-123)

« Le sentiment d’être autonome exerce un effet notable sur la performance et sur l’attitude d’un individu. » — Daniel Pink (2016, p. 123)

« Selon une série d’études récentes dans le domaine de la science du comportement, l’autonomie permet d’avoir de meilleurs résultats scolaires, d’être plus persévérant en classe et dans les activités sportives, d’être plus productif, de moins échouer et de se sentir psychologiquement mieux. » — Daniel Pink (2016, p. 123-124)

« [...] des chercheurs de l’université Cornell ont étudié trois cent vingt petites entreprises dont la moitié accordaient l’autonomie à leurs salariés tandis que les autres pratiquaient des méthodes de direction traditionnelles. Les premières connaissaient un taux de croissance quatre fois plus élevé et une rotation du personnel trois fois moindre. » — Daniel Pink (2016, p. 124)

« Il serait temps de cesser d’employer le mot même de management. Ce qu’il nous faut aujourd’hui, ce n’est pas un meilleur management, mais une renaissance de l’autonomie. » — Daniel Pink (2016, p. 125)

Les 4 conditions essentielles de l’autonomie selon Daniel Pink (2016, p. 126-144)

  • Décider de ce que l’on fait ;
  • Décider du moment où on le fait ;
  • Choisir la technique utilisée ;
  • Choisir ses équipiers.

« L’autonomie dans le travail est un des aspects essentiels de l’approche Motivation 3.0, et cela ne vaut pas seulement pour les sociétés spécialisées dans les nouvelles technologies. » — Daniel Pink (2016, p. 132) [1]

« Les mesures en faveur de l’autonomie peuvent donc être efficaces dans divers domaines, constituant ainsi une source prometteuse d’innovations et même de réformes des institutions. » — Daniel Pink (2016, p. 132)

« Que vous soyez plombier, commerçant, représentant ou professeur, vous avez autant besoin d’autonomie qu’un grand peintre. » — Daniel Pink (2016, p. 144)

« [...] l’autonomie ne signifie pas l’absence de comptes à rendre. Quel que soit le système d’exploitation, il faut que les gens soient responsables de ce qu’ils font et qu’ils rendent compte de leur travail. » — Daniel Pink (2016, p. 144)

« Par nature, nous sommes des joueurs et non pas des pions. Nous sommes censés être des individus autonomes, pas des automates. » — Daniel Pink (2016, p. 146)

« Le contraire de l’autonomie est le contrôle, et comme ces deux notions représentent deux situations très différentes en termes de comportement, elles nous orientent dans deux directions différentes. Le contrôle implique la soumission, tandis que l’autonomie implique l’implication. » — Daniel Pink (2016, p. 148)

« L’autonomie, la maîtrise et la finalité font partie intégrante de la condition humaine. » — Daniel Pink (2016, p. 224)

« Notre « paramétrage par défaut », c’est l’autonomie et l’indépendance. » — Daniel Pink (2016, p. 244)

« Les gens ont besoin d’être autonomes dans leurs tâches (dans ce qu’ils font), par rapport au temps (à quel moment ils le font), en termes d’équipes (avec qui ils le font) et par rapport à la technique (comment ils le font). » — Daniel Pink (2016, p. 244)

« Les entreprises qui permettent à leurs salariés d’être autonomes, parfois de façon radicale, sont plus performantes que leurs concurrents. » — Daniel Pink (2016, p. 245)

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 4 octobre 2019.

Notes

[1« Motivation 1,0, 2,0, 3,0 : Nom des systèmes d’exploitation motivationnels, c’est-à-dire des ensembles d’hypothèses et de protocoles liés à une vision de la façon dont le monde fonctionne et dont l’être humain se comporte, qui gouvernent nos lois, notre système économique et les habitudes de nos entreprises. Motivation 1,0 suppose que l’être humaine en tant que créature biologique, lutte pour sa survie. Motivation 2.0 suppose que l’être humain réagit aussi aux récompenses et aux punitions qu’il reçoit de son environnement. Motivation 3.0, la nouvelle version dont nous avons aujourd’hui besoin suppose que l’être humain a aussi un troisième type de motivation : apprendre, créer, rendre le monde meilleur. » — Daniel Pink (2016, p. 247-248)




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.