L’alléchant succès du tourisme culinaire

17 février 2017

Après avoir mené une enquête auprès de 2 527 voyageurs issus de 10 pays différents, la World Food Travel Association (WFTA) a confirmé que le tourisme culinaire n’était plus une niche. Quelque 93 % des voyageurs ont en effet indiqué participer à des activités spécialement liées à la nourriture et aux boissons lors de leurs séjours. « 49 % d’entre eux peuvent être qualifiés de touristes culinaires », résume, dans son analyse de cette étude, Maïté Levasseur, du Réseau de Veille en Tourisme.

Ces touristes culinaires sont, selon la définition apportée par la WFTA, des « touristes d’agrément ayant d’une part participé à des expériences uniques et mémorables liées à la nourriture ou aux boissons lors d’un récent voyage et pour qui d’autre part, ces activités sont une motivation principale dans le choix d’une destination ». Ils se distinguent des autres voyageurs par les dépenses consacrées à des activités culinaires, la variété des activités auxquelles ils participent ou encore le nombre de voyages effectués.

« Les touristes culinaires américains dépensent quotidiennement 123 dollars américains, en comparaison à 80 dollars pour les autres répondants. Ces gourmets déboursent environ 48 % de plus par voyage que les autres voyageurs d’agrément », poursuit l’analyste. « La génération X et les milléniaux peuvent être définis comme des touristes culinaires dans une plus grande proportion que les baby-boomers (52 % versus 42 %) et sont davantage "engagés" : ils participent à plus d’activités gourmandes et estiment que la gastronomie est particulièrement importante lors de leurs voyages. »

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.