Konek.ai : Aider les hôteliers dans leur lutte contre les OTA

20 juin 2019 - Par Marie-Ève Garon

Dans le cadre de la 33e édition du concours des OCTAS (qui récompense les projets innovants et créatifs en technologies de l’information), l’entreprise québécoise Konek, en collaboration avec Libeo, a reçu les honneurs dans la catégorie PME (10 employés ou moins sur le projet), pour sa plateforme Konek.ai. Celle-ci a pour objectif de révolutionner le domaine hôtelier et touristique en jumelant données et technologie.

Konek.ai est donc une plateforme au centre de l’écosystème technologique d’un hôtel comprenant le Wi-Fi, la télévision et la téléphonie. En regroupant les services technologiques essentiels, Konek.ai permet à tous les hôteliers de réduire leurs coûts, d’avoir accès aux données sur les visiteurs, jusqu’ici contrôlées par les agences de voyages en ligne (OTA), et d’obtenir de nouveaux outils pour mieux servir leurs clients et de façon davantage personnalisée.

« C’est une plateforme technologique et logicielle qui permet à l’hôtelier de ne plus faire affaire avec 4 à 5 fournisseurs (téléphonie, câblodistribution, Internet, Wi-Fi…) différents, mais bien un seul, explique Joé Bussière, président de Libeo et associé chez Konek. Nous avons vu l’opportunité de rassembler tous ces services pour en faire quelque chose de beaucoup plus efficace et performant à un coût moindre pour l’hôtelier. » Le président estime que les attentes technologiques des clients ont beaucoup évolué au cours des dernières années, sans que les gestionnaires d’hôtels ne soient en mesure de répondre à cette évolution.

En centralisant les informations dans un seul terminal, Konek.ai agit tel un hub et offre à l’hôtelier de nouvelles manières de servir sa clientèle. Selon Joé Bussière, un nombre croissant d’hôteliers perdent le contrôle de leur clientèle et de leurs données marketing, puisqu’une large part des réservations se font désormais par le biais de plateformes de type Booking et Expédia. « À travers les différents outils technologiques et les expériences offertes aux visiteurs, on sera en mesure d’aller chercher plus de données, pour ensuite les analyser et ainsi proposer à l’hôtelier des outils marketing afin qu’il puisse les exploiter adéquatement. Le but au final est d’augmenter le taux de réservations directes. » Les données emmagasinées seront la propriété de l’hôtelier mais, avec l’accord de celui-ci, Konek en fera, de façon anonyme, l’analyse.

Un service à valeur ajoutée

Comprendre mieux ses visiteurs semble non seulement une occasion pour l’hôtelier de pouvoir personnaliser son offre, de mieux l’adapter et de devenir plus compétitif, mais c’est aussi, selon les créateurs de cette nouvelle technologie, une opportunité de mettre de l’avant les services et commodités offerts dans l’enceinte et aux alentours de l’hôtel. « Le gestionnaire qui veut augmenter le rendement de son restaurant ou de son bar pourrait faire une proposition à l’ensemble de sa clientèle par le biais de la plateforme, note Louis Michaud, président de Konek. Ça permet non seulement à l’hôtelier d’augmenter ses revenus secondaires, mais aussi de connecter et de collaborer avec les commerces du voisinage. » L’approche collaborative est un aspect essentiel de cette plateforme « afin que chacun tire son épingle du jeu. »

Par la suite, lorsque le client aura quitté l’établissement, Konek.ai permettra de cibler à nouveau cette clientèle, sur des plateformes extérieures, afin de lui offrir de la publicité dans le but ultime d’obtenir, de sa part, une nouvelle réservation se concluant directement sur le site Web de l’hôtelier et non par le biais des agences de voyages en ligne. « C’est un réel conflit que l’ensemble des gestionnaires rencontrent quotidiennement, lance Louis Michaud. Notre plateforme représente une solution simple et évolutive à cette lutte. » L’installation, qui ne nécessite que quelques heures, permettrait ainsi à l’hôtelier d’offrir à ses visiteurs une expérience moderne qui favoriserait sa fidélisation. Le président de Konek mentionne que cette plateforme pourrait tout aussi bien être utilisée dans un contexte institutionnel.

Konek.ai est actuellement déployée dans cinq hôtels du Québec, représentant quelques centaines de chambres. Le développement se poursuivra afin d’atteindre, dans la prochaine année, 1 000 chambres et 100 000 en Amérique du Nord d’ici cinq ans. « Nous avons une vision à long terme pour la plateforme et nous souhaitons, par-dessous tout, redonner le contrôle aux hôteliers », confie Joé Bussière. « C’est notre technologie, elle a été développée ici : nous entretenons le fantasme de faire de Québec un véritable showroom », renchérit Louis Michaud.

Renseignements : Konek.ai

(Sur la photo, de gauche à droite : François Chartrand, Meritek, Louis Michaud, Konek.ai et Joé Bussière, Libéo)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.