brightness_4
 

Ken Hall : après Québec, Whistler, d’un château Fairmont à l’autre

 
4 décembre 2023 | Par Isabelle Maltais

C’est le 15 janvier prochain que le directeur général de Fairmont le Château Frontenac, Ken Hall, prendra les rênes du Fairmont Château Whistler. Il confie qu’il délaisse le cap Diamant pour les impressionnantes montagnes de la chaîne côtière de la Colombie-Britannique heureux, et surtout très content de ce qu’il a réalisé à Québec.

Ces derniers cinq ans à la tête de l’iconique Château Frontenac ont en effet été riches en projets et partenariats de toutes sortes pour le directeur général : rénovation de 350 chambres de l’hôtel (qui en compte près de 600), mise en place de programmes visant à atteindre la carboneutralité (notamment par des tentatives de réduction du gaspillage alimentaire et de l’utilisation de l’eau et de l’énergie), discussions avec l’aéroport de Québec pour qu’il desserve plus de destinations, implications dans différents comités régionaux reliés au tourisme…

« Comme l’hôtel est au cœur de l’identité de la ville de Québec, il demande une implication importante avec la communauté. Il exige de rester proche des Québécois », explique Ken Hall. Sous sa gouverne, le Château Frontenac a reçu en 2022 le titre de Meilleur hôtel mondial de la part des World Luxury Awards. Il a aussi été classé dans le palmarès des trois meilleurs hôtels de la bannière Fairmont en Amérique du Nord pour ce qui est du service à la clientèle, avec 90% de satisfaction des clients.

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

De la ville historique au ski

D’autres défis attendent maintenant Ken Hall à Whistler, bien que l’endroit, comme il le dit, soit une « excellente villégiature », et que le Château Whistler lui-même puisse se targuer d’« un très bon chiffre d’affaires ».

En plus des réflexions qu’il compte engager sur la rénovation des restaurants de l’hôtel et sur l’agrandissement de la terrasse, le directeur général vise le développement de nouveaux marchés et de nouvelles expériences à offrir aux visiteurs lors des saisons plus basses que sont l’été et l’automne, quand la neige et le ski ne sont pas au rendez-vous. « Ce qui m’excite c’est la proximité de Vancouver et de Seattle. Vancouver n’est qu’à une heure et demie. Et la route entre Vancouver et Whistler est incroyable... », lance-t-il.

Une carrière d’une vie chez Fairmont

Embauché au Jasper Park Lodge en 1992, où il a occupé jusqu’en 1998 des postes dans tous les départements, Ken Hall n’a depuis jamais quitté le giron de la bannière Fairmont. Il a gravi lentement les échelons de l’entreprise, passant ensuite par Toronto, puis une première fois par le Château Frontenac, où il a fait office de directeur des congrès et banquets pendant cinq ans. Le travail l’a ensuite mené tour à tour dans les hôtels Fairmont des Bermudes, de Mont-Tremblant, Montréal et Chicago, puis l’a fait revenir à Jasper où il est devenu directeur général en 2015.

Sa fidélité s’explique par la culture de l’entreprise, dit-il. « La compagnie offre beaucoup d’opportunités et les employés sont proches les uns des autres. Chaque hôtel est extrêmement intéressant et permet d’assister à des conférences internationales et de rencontrer des gens incroyables. J’ai eu l’opportunité d’aller ailleurs, mais j’ai décidé de rester », ajoute-t-il.

Laisser sa marque dans chaque hôtel

Pour Ken Hall, le métier d’hôtelier est le même d’un endroit à l’autre. Le défi pour lui est plutôt de comprendre la culture locale et d’offrir aux clients une expérience adaptée à cette dernière. Les réalisations dont il est le plus fier ? La première chose qui lui vient à l’esprit est une visite du président américain Barack Obama à Chicago. « Je me suis occupé du président Obama pendant son deuxième mandat. C’était une super expérience. »

Il parle également des Bermudes, où il a été muté après le passage d’un ouragan. « J’ai travaillé fort… J’ai aussi mis en place une compagnie de transport de plus de 50 employés qui donne des services aux clients qui font des activités nautiques. Et j’ai amené un festival de jazz aux Bermudes », détaille-t-il. Et quand on lui demande ce qui lui reste à faire, il répond : « Travailler au siège social de l’entreprise, ça pourrait être intéressant... »

À lire aussi : [ENTREVUE] Ken Hall à la tête du Château Frontenac : « De la pression ? Évidemment ! »

Mots-clés: Canada
Personnalité
Nomination
Hôtellerie

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).