brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Jean-François Archambault : « Une mobilisation vraiment impressionnante ! »

 
3 avril 2020 | Par Marie-Ève Garon

La crise de la COVID-19 a frappé de plein fouet les organismes communautaires et plusieurs ont même dû fermer leurs portes par manque de ressources. Les Banques alimentaires du Québec (BAQ) n’échappent guère à ce sombre scénario puisque leurs réserves ne sont actuellement pas suffisantes pour nourrir les personnes dans le besoin. Face à ce constat, la Tablée des Chefs et ses nombreux partenaires lancent une mobilisation d’envergure, baptisée les Cuisines Solidaires, afin d’approvisionner les banques alimentaires en produisant plus de 800 000 repas. Une deuxième phase est même déjà prévue au cours des prochains mois.

« Dès le début de la crise, lorsque les restaurants ont commencé à fermer leurs portes, nous recevions énormément d’appels afin de récupérer des inventaires, mentionne Jean-François Archambault, directeur général et fondateur de La Tablée des Chefs. Nous voulions redistribuer ces aliments dans les organismes, mais rapidement nous avons constaté que plusieurs d’entre eux ne pouvaient poursuivre leurs activités. » Le confinement des personnes âgées de 70 ans et plus occasionnait alors une rareté de bénévoles. L’idée de mettre sur pied une initiative de plats prêt-à-manger s’est pratiquement imposée d’elle-même puisque le responsable saisissait d’emblée l’ampleur de la crise. « Il y a des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes à aider au Québec au niveau de l’aide alimentaire. Je me suis dit qu’il fallait préparer des repas simples qui se retrouveraient dans les entrepôts des Banques alimentaires et que même l’armée pourraient distribuer au besoin. » Rapidement, une nouvelle charte de sécurité et de manipulation a été approuvée par le MAPAQ, avec lequel La Tablée des Chefs collabore régulièrement pour son programme de récupération alimentaire.

Une chaîne de solidarité

Pour préparer ces repas, Jean-François Archambault a eu l’idée de ramener les chefs dans leur cuisine afin de mettre l’épaule à la roue. Stefano Faita, Caroline McCann, Jérôme Ferrer, Frédéric Cyr, Baptiste Peupion, Mario Martel, Éric Gonzalez et Ricardo Larrivée comptent parmi la longue liste de cuisiniers qui ont répondu favorablement à l’appel de solidarité lancé en collaboration avec l’Association Restauration Québec (ARQ). Des groupes et établissements, comme le Centre Bell, les restaurants Normandin, St-Hubert, Groupe Sportscene, Cosmos et Restos Plaisirs, ont également embarqué dans le projet. « Je tenais tout de même à payer ceux qui prenaient part à ce mouvement, au moins pour que chacun couvre certains frais et la main-d’œuvre qu’ils ramèneront à bord. Pour les aider, je verse 1 $ par portion cuisinée et je leur fournis tout, avec l’aide de plusieurs partenaires. »

De la semaine du 13 avril jusqu’à la mi-mai, plusieurs chefs qui avaient dû fermer les portes de leur établissement suite aux mesures mises en place par le gouvernement, mobiliseront à nouveau leur brigade spécialement pour cette initiative. « C’est vraiment impressionnant de voir la mobilisation. Je croyais avoir plus de difficulté à trouver preneurs pour la totalité des repas et à lancer l’initiative avec l’ARQ. » Finalement, les 800 000 premières portions ont rapidement été attribuées.

Un des grands défis de cette mission s’avérait de trouver un distributeur officiel qui serait en mesure de consolider la campagne. Service alimentaire Gordon a accepté d’endosser ce rôle. Même si le projet est bel et bien lancé, le fondateur de La Tablée des Chefs rappelle à quel point l’aide de la population s’avère cruciale. « Les besoins pour 800 000 repas couvrent deux mois de distribution. On souhaite doubler ce nombre afin de se rendre à la période des productions agricoles. » Jean-François Archambault estime que cette initiative devrait se poursuivre, dans une certaine mesure, au-delà de cette crise.

La mission de La tablée des Chefs, qui se veut de nourrir les personnes dans le besoin, prend aujourd’hui tout son sens. « J’ai dit à mon équipe : "Croyez-vous que les clientèles que nous desservions ont moins de besoins présentement ?" La réponse est évidemment non. Mais la façon dont on va les rejoindre et offrir nos services sera différente. Si on ne s’adapte pas et qu’on n’est pas pertinents et utiles, nous allons passer à côté ! »

Les Cuisines Solidaires en un coup d’œil :

  • Plus de 800 000 repas préparés pour les Banques alimentaires du Québec ;
  • Plus de 100 chefs et cuisiniers participants ;
  • Plus de 500 tonnes d’aliments offertes par toute l’industrie alimentaire ;
  • Les Banques alimentaires du Québec distribueront les repas à des centaines d’organismes partout au Québec ;
  • Plus de 800 000 personnes nourries.

(Photos fournies par La Tablée des Chefs)

Mots-clés: Québec (province)
Humanitaire / Communautaire
Chefs
HRI - Général
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).