brightness_4
 

Coup de jeunesse chez Ashton

 
23 novembre 2023 | Par Geneviève Quessy
Crédit photo: Patricia Brochu

Depuis qu’ils se sont portés acquéreurs de la chaîne de restaurants Chez Ashton en mars 2022, le couple Émily Adam et Jean-Christophe Lirette a mis tout son dynamisme au service de l’entreprise. Fondée il y a plus de 50 ans dans la région de Québec, et réputée pour sa poutine, Chez Ashton est devenu tout simplement Ashton, et affiche maintenant une image de marque renouvelée.

Se qualifiant eux-mêmes de « passionnés de la poutine », Émily Adam et Jean-Christophe Lirette, 34 ans, se sont rencontrés à l’université. Ils savaient déjà qu’ils voulaient opérer une chaîne de restauration rapide ; à l’occasion d’un travail scolaire, ils mettent au point un plan d’affaires sur la création de leur propre chaîne, spécialisée en poutine. « Déjà à ce moment-là, faire l’acquisition d’Ashton était un rêve », raconte le copropriétaire.

Ti-Oui Snack bar, situé à Saint-Raymond-de-Portneuf, a été leur première acquisition il y a 12 ans. Puis en mars 2022, Ashton Leblond, créateur de la chaîne, leur a vendu les 23 succursales de Chez Ashton, toutes situées dans la région de Québec. « On est des gens simples, authentiques et faciles d’approche ; c’est ce qui lui a plu et nous a permis de faire l’acquisition de Chez Ashton », mentionne Émily Adam.

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

Rehausser la qualité

Les nouveaux propriétaires se sont immédiatement mis au travail. Pas question de toucher aux recettes qui font la réputation de Chez Ashton, et en particulier sa célèbre poutine.

« On a gardé l’intégralité du menu, tout en faisant des ajouts, comme une nouvelle sauce barbecue - on l’a testée en projet pilote et ça a été un succès ; elle sera donc au menu permanent. On lance aussi une nouvelle collection de laits frappés Oréo, vanille et chocolat, ainsi que notre propre sac de fromage en grains à l’effigie d’Ashton. Étant nous-mêmes une jeune famille, on souhaitait aussi optimiser le menu pour enfants, donc on a créée une boîte à surprise avec des petits tatouages, des chapeaux et des biscuits à l’effigie d’Ashton », dit Jean-Christophe Lirette.

Aidé par l’agence de création LG2, le couple a également travaillé sur un renouvellement de l’image de marque. Chez Ashton est devenu tout simplement Ashton. Le logo, les contenants et autres emballages ainsi que les uniformes des employés ont été renouvelés, tout en restant dans l’univers et les couleurs de Chez Ashton. « On a vraiment rehaussé la qualité. On a mis le paquet pour que toute l’expérience client soit à la hauteur de la qualité des aliments », explique Émily Adam.

La succursale de la rue du Marais a été rénovée et est rouverte depuis début novembre. Son décor a été modernisé, tout en gardant la touche rétro qui fait la marque de l’entreprise. Les autres restaurants devraient bénéficier de la même métamorphose au cours des prochaines années.

Des acquisitions et une franchise

Émily Adam et Jean-Christophe Lirette ont également choisi de miser sur la formation. Ainsi, une section vitrée du restaurant de la rue du Marais a été aménagée pour créer l’Académie Ashton, où les employés pourront recevoir de la formation en continu, dispensée par des formateurs nouvellement engagés. « Ce qui différencie Ashton, c’est l’aspect humain. On donne encore de main à main la serviette en papier et les ustensiles. Ça demeure chaleureux, et c’est quelque chose d’important qu’on veut garder », souligne la copropriétaire.

En plus d’avoir acheté le restaurant de poutine montréalais La Banquise, une acquisition annoncée ce mois-ci, le couple d’entrepreneurs projette d’ouvrir de nouvelles succursales d’Ashton dans d’autres régions du Québec. « On mise sur une croissance organique, avec peut-être l’ouverture de deux ou trois nouvelles succursales d’ici un an, confie Jean-Christophe Lirette. On étudie aussi un modèle de franchise pour accélérer la croissance, mais comme avec le cas de La Banquise, on mise aussi sur une croissance par acquisition. »

Rien de tout cela ne serait possible sans les 650 employés de la chaîne Ashton, auxquels s’est ajoutée la centaine d’employés de La Banquise dernièrement, insiste Émily Adam. « C’est grâce à notre équipe qu’on a réussi à faire le lancement d’une nouvelle image de marque en si peu de temps. Des employés de plus de 25 ans d’ancienneté, c’est pas rare chez nous ! Ils sont très engagés. Ashton est un fleuron et ils sont fiers d’y participer... »

Mots-clés: Québec (province)
Achat / Vente
Ouverture / Rénovation
Restauration

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).