brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

COVID-19 : bars et restaurants, des milieux de travail à risque

 
13 septembre 2021
Crédit photo: Pexels

Lors de la quatrième vague, plus du tiers des cas de COVID-19 liés aux milieux de travail de Montréal ont été recensés dans les bars et restaurants. Parallèlement, le variant Delta continue de se propager et les terrasses vont commencer à fermer. Les experts insistent donc sur le maintien des mesures barrière et l’implantation du passeport vaccinal tous azimuts.

Selon les données de la Direction de la santé publique de Montréal, une douzaine de cas étaient recensés le 10 août, puis 23 la semaine suivante, pour arriver à une cinquantaine fin août et à 50 le 7 septembre. À la même date, le secteur des autres services commerciaux et personnels en comptait 27, celui de la fabrication et de la transformation 21. À l’échelle du Québec, les infections dans le secteur de la restauration étaient également en hausse, représentant 28 % des infections totales la semaine du 15 août.

La faute aux jeunes adultes ?

Selon l’épidémiologiste de l’Université de Montréal Benoît Mâsse, les éclosions dans les bars et restaurants peuvent être liées à la fréquentation accrue des jeunes adultes, qui sont moins vaccinés. La mise en place du passeport vaccinal le 1er septembre pourrait déjà avoir améliorer la situation. Son effet devrait être visible d’ici deux à trois semaines.

Le vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l’Association Restauration Québec (ARQ), François Meunier, vise un allègement des mesures sanitaires allégées à partir du 15 octobre, si la situation épidémiologique le permet. « Nous ne sommes pas des lieux si problématiques, soutient-il au journal Le Devoir. S’il y a des changements à faire [avec le variant Delta], on va s’ajuster. »

Les bars et restaurants doivent pour le moment imposer une distance de deux mètres à l’intérieur entre chaque groupe de clients, et limiter à dix le nombre de personnes à table. La distance sur les terrasses est quant à elle fixée à un mètre. Le professeur au Département des sciences biologiques de l’UQAM Benoît Barbeau alerte : « Avec le variant Delta, on ne doit pas négliger la transmission par aérosols. Le “deux mètres” ne tient plus pour des contacts prolongés. La donne a changé : même à 3 ou 4 mètres, des aérosols contaminés peuvent se concentrer dans une pièce et infecter d’autres personnes. » Le Dr. David Kaiser, de la Direction de santé publique de Montréal, rappelle aussi que l’obligation vaccinale ne touche que la clientèle.

Pour lire l’article en entier : Les restos et les bars pèsent lourds dans le bilan de la COVID-19 à Montréal

Mots-clés: 06 Montréal
Revue de presse
Santé et sécurité
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).