Restaurants Canada demande un groupe de travail pour la relance

 
8 décembre 2020

Lors d’une conférence de presse virtuelle qui s’est tenue ce mardi, Restaurants Canada a appelé à la création d’un groupe de travail national pour ouvrir la voie à la relance de l’industrie, dans un contexte où les restrictions continuent de paralyser les ventes des services alimentaires et d’entraîner des pertes d’emplois. 260 000 emplois ont en effet été perdus dans l’industrie de la restauration depuis février dernier, selon la dernière Enquête sur la population active de Statistique Canada, soit 21 % de la main-d’œuvre de la restauration qui n’a toujours pas été rétablie.

« Nos membres attendent une résolution du gouvernement pour la nouvelle année, laquelle appuiera non seulement leur survie, mais également le rôle essentiel que jouera la restauration pour rebâtir un Canada plus fort et plus tenace », a déclaré Todd Barclay, président de Restaurants Canada, citant l’engagement pris par le gouvernement fédéral dans son Énoncé économique de l’automne 2020 de fournir un soutien ciblé et spécifique au secteur de la restauration et aux autres entreprises les plus durement touchées.

Pour ce groupe de travail national, Restaurants Canada recommande différentes mesures :

  • des mécanismes de consultation en temps opportun sur les mesures d’aide en lien avec la COVID-19, afin d’assurer que les entreprises soumises à des restrictions importantes obtiennent une aide suffisante et efficace pour toute la durée de la crise économique et sanitaire ;
  • du matériel de communication et des campagnes conjointes afin de rassurer les Canadiens à l’effet que les restaurants offrent des options de repas sécuritaires et fiables, et promouvoir la cueillette et la livraison afin d’appuyer les restaurateurs, leur personnel et les fournisseurs alimentaires locaux en difficulté ;
  • une action concertée dans les grands dossiers d’intérêt pour les entreprises de services alimentaires, afin de mettre au point et en œuvre des solutions à court, à moyen et à long terme, ce au moyen de discussions multipartites innovantes visant à assurer que les restaurateurs sont outillés pour réussir dans la conjoncture économique post-pandémique.

Restaurants Canada a également dévoilé les résultats d’une enquête menée sur environ 300 établissements canadiens, d’où il ressort que 8 restaurants sur 10 indiquent perdre de l’argent ou survivre à peine, tandis que 65 % continuent de fonctionner à perte et 19 % ne font qu’atteindre le seuil de rentabilité. 63 % des entreprises de services alimentaires qui perdent de l’argent prévoient qu’il faudra au moins un an avant de redevenir rentables. Enfin, 48 % des exploitants d’établissement unique prévoient de fermer leur établissement de façon définitive d’ici six mois si les conditions ne s’améliorent pas, et 56 % des exploitants d’unités multiples s’attendent à devoir fermer au moins l’un de leurs emplacements d’ici là.

(Avec communiqué / Crédit photo : Pixabay)

Mots-clés: Canada
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).