brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

MTY : ventes en hausse malgré l’inflation et le manque de main-d’œuvre

 
8 juillet 2022

L’entreprise de restauration Groupe d’alimentation MTY constate un regain de ses ventes et de l’achalandage malgré les nombreuses embûches que représentent l’inflation, les problèmes d’approvisionnement ainsi que le manque de main-d’œuvre. Le groupe montréalais a déclaré vendredi que ses ventes étaient revenues au niveau prépandémie pour la plupart de ses chaînes de restaurants, alors que les restrictions sanitaires liées à la COVID-19 sont pratiquement toutes disparues.

Malgré tout, le président-directeur général de Groupe d’alimentation MTY, Éric Lefebvre, admet que le manque de personnel force certains établissements à réduire les heures d’ouverture. Des endroits qui offraient déjeuner, dîner et souper, ont par exemple mis fin au service du déjeuner, a-t-il précisé. « En tant que franchiseur, comme nous prenons un pourcentage des ventes, ce n’est évidemment pas l’idéal pour nous. Mais, on comprend que la rentabilité et les opérations de nos franchisés doivent demeurer la priorité », a-t-il commenté.

Bénéfices et revenus en hausse

Ces déclarations faisaient suite au dévoilement d’une progression du bénéfice net et des revenus au second trimestre, par rapport à l’an dernier. Groupe MTY a vu son bénéfice net passer de 23 millions $, ou 0,93 $ par action diluée en 2021 à 28,6 millions $, ou 1,17 $ par action diluée cette année. Des chiffres stimulés par la fin des restrictions sanitaires à travers le Canada.

Au cours du trimestre, le groupe souligne que ses restaurants ont dû faire face à de fortes hausses de leurs coûts
d’approvisionnement. Le groupe a dit gérer l’ajustement de ses prix selon les bannières et selon la localisation des franchises afin de maintenir ses marges et l’achalandage de la clientèle, a expliqué M. Lefebvre. « Les bannières ne sont pas toutes égales, a-t-il soutenu. Certaines sont extrêmement résilientes et vont encaisser beaucoup plus de hausses de coûts alors que d’autres sont plus sensibles aux augmentations. »

Le PDG décrit cette délicate recherche d’équilibre comme un art qui se pratique d’établissement en établissement. De plus, MTY indique que l’ouverture de 47 nouveaux restaurants au cours du trimestre demeure un défi de taille compte tenu des mêmes obstacles précédemment cités, auxquels s’ajoute celui des délais et des coûts de construction. M. Lefebvre ajoute que les fermetures de restaurants, au nombre de 91, ont atteint leur plus bas niveau en 16 trimestres, malgré la fermeture de 22 établissements par un même franchisé de yogourt glacé au cours du second trimestre.

Le franchiseur et exploitant montréalais de restaurants rapporte aussi que son chiffre d’affaires réseau s’est élevé à 1,054 milliard $ au deuxième trimestre de 2022, en hausse de 18 % par rapport à la période correspondante de 2021. Le chiffre d’affaires réseau a bondi de 55 % au Canada, de 19 % à l’international et de 1 % aux États-Unis. À la fin du second trimestre de l’exercice en cours, le réseau MTY comptait 6660 établissements en activité, dont 6571 étaient exploités par des franchisés. Le groupe compte plus de 80 marques, dont Thai Express, Tiki-Ming, Tutti Frutti, Mmmuffins, Pinkberry et les crèmeries Cold Stone.

D’autre part, Groupe d’alimentation MTY déclare un dividende trimestriel de 0,21 $ par action, payable le 15 août prochain.

(avec La Presse Canadienne)

Mots-clés: Canada
Franchise
Restauration

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).