brightness_4
 

MTY : plus de fermetures que d’ouvertures

 
20 février 2023
Crédit photo: MTY Food Group

Le groupe de restauration MTY a annoncé avoir fermé trois fois plus de restaurants qu’il n’en a ouvert lors de son quatrième semestre de l’année 2022.

« Ce chiffre doit descendre, a reconnu Éric Lefebvre, PDG de MTY, lors d’une conférence téléphonique avec les analystes. Ce n’est pas un chiffre dont nous sommes fiers et nous ne nous attendions pas à ce qu’il soit si élevé. »

La société montréalaise a fermé 178 établissements à travers son réseau de 6 788 restaurants au quatrième trimestre, une période qui comprend les mois de septembre, octobre et novembre. Il s’agit toutefois d’une amélioration par rapport aux 189 établissements fermés à la même période l’année précédente. Quant aux ouvertures, elle en a compté 60 au quatrième trimestre.

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

MTY assure faire un suivi de la situation auprès de ses franchisés afin de trouver des solutions pour éviter les fermetures. « Nous parlons plus régulièrement à nos franchisés pour nous informer de leur situation. Si nous pouvons les aider à vendre leurs actifs plutôt que de fermer, c’est une meilleure chose tant pour le franchisé que le franchiseur », a assuré Éric Lefebvre.

Il a ajouté que les équipes de l’entreprise propriétaire de 80 enseignes, notamment Valentine, Thaï Express et Sushi Shop, « comprennent ce qu’elles doivent faire » : « C’est une priorité de porter une attention à nos restaurants en activité. C’est beaucoup plus facile de conserver un restaurant que d’en ouvrir un nouveau. » Il a également mentionné que l’industrie de la restauration devrait composer avec une hausse importante du salaire minimum dans certaines juridictions, notamment au Québec.

Une diminution des bénéfices

Au quatrième trimestre, MTY a dévoilé un bénéfice net de 7,1 M$, comparativement à 24,9 M$ à la même période l’an dernier. L’entreprise a toutefois précisé que cette diminution était attribuable à des coûts de transactions liés aux acquisitions et à des charges hors trésorerie pour tenir compte de la perte de valeur des immobilisations corporelles.

Éric Lefebvre n’a pas voulu identifier les enseignes qui ont fait l’objet d’une dépréciation de leur valeur. Il a expliqué que l’ajustement comptable était attribuable à une augmentation du coût du capital liée à la hausse des taux d’intérêt et que les fondamentaux n’étaient pas en cause. « Nous pensons que ces enseignes vont bien et ne sont pas ébranlées, mais nous devons nous conformer aux règles de divulgation, évidemment, et il y a des paramètres que nous devons suivre. »

Les revenus de MTY, pour leur part, ont progressé de 65 % à 242 M$. L’entreprise a dévoilé un bénéfice dilué par action inférieur aux prévisions des analystes, mais au moins trois analystes estiment que la société a dépassé les attentes en ce qui a trait aux revenus et au bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA).

(avec La Presse Canadienne)

Mots-clés: Québec (province)
Franchise
Restauration

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).