Le St-Jacques Café Bistro : Vent de fraîcheur dans la vallée de la Matapédia

25 juin 2019 - Par Marie-Ève Garon

  • Ouverture officielle : 3 juin 2019
  • Nombre de places assises : 30 en salle-à-manger, 15 en terrasse
  • Propriétaire : Hélène Sénéchal
  • Style : Café-Bistro

Le 3 juin dernier, Hélène Sénéchal accompagnée de sa fille Pascale Sénéchal-Perreault, qui assure la gérance de l’établissement, ont ouvert les portes du St-Jacques Café Bistro à Causapscal, au cœur de vallée de la Matapédia. Après une décennie à caresser ce rêve, la propriétaire a fait fi de ses appréhensions pour se lancer tête première dans cette nouvelle aventure. « Mes derniers emplois ne me satisfaisaient pas, confie Hélène Sénéchal. J’avais en tête ce projet d’entreprise, mais je tardais à aller de l’avant. Un jour, j’en ai eu assez et je me suis dit : "C’est le temps ou jamais !" On croit toujours qu’il est préférable d’attendre d’avoir tous les sous nécessaires, mais je me suis rendue compte qu’on doit investir ce qu’on a et foncer. »

Avec ce concept, l’entrepreneure souhaite amener sa clientèle à sortir de sa zone de confort et à se laisser porter par la nouveauté. « Peu importe où on va dans la région, il me semble qu’on sait toujours à l’avance ce qu’on va retrouver sur la carte. Nous avions le goût d’aller ailleurs, tout en restant dans une certaine simplicité. » Par exemple, à l’heure du souper, l’établissement propose quatre choix de plats qui varient chaque jour. La maîtresse des lieux reconnaît que cette façon de faire en a déstabilisé plus d’un, mais, selon elle, les clients commencent à apprivoiser la formule. « Pour nous, ça a aussi l’avantage de limiter notre inventaire. On sait exactement à quoi s’en tenir. » Le design épuré et lumineux, inspiré du restaurant Luzz situé dans le Vieux-Québec, crée un lieu fort sympathique pour le moins inspirant.

Pignon sur rue

Ce modèle d’affaires est somme toute peu commun dans cette municipalité matapédienne. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles Hélène Sénéchal a choisi Causapscal, plutôt que sa voisine Amqui, pour mettre son projet en œuvre. « L’offre de restauration est très limitée ici. Jusqu’à tout récemment, outre notre café, il n’y avait que le restaurant Bunker, mais il a fermé ses portes. Chaque fois qu’un commerce ferme, ça crée un grand vide. » La nouvelle adresse permet ainsi d’attirer une clientèle qui n’avait plus aucune option en termes de restauration.

« Je suis comblée quand je vois des étudiants travailler à leur ordinateur à côté d’une table où des dames d’un certain âge rient et discutent. Sur la terrasse, des couples mangent et passent du bon temps. Nos clients sont très reconnaissants qu’on leur offre un endroit où aller. » Et comme l’établissement est situé sur la route menant à la Gaspésie, Le St-Jacques accueille aussi une clientèle touristique.

Le principal défi maintenant est de continuer d’arrimer les opérations et d’apprivoiser l’incertitude liée à l’achalandage. « Nous attendons aussi notre permis d’alcool cette semaine. Ça nous permettra de passer à une autre étape très importante. Mais au final, ce n’est pas le chiffre d’affaires qui m’intéresse, je veux rendre mes clients heureux. »

(Photos fournies par Le St-Jacques Café Bistro)

Le St-Jacques Café Bistro , 97, rue St-Jacques Sud, Causapscal :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.