Le 0,05 : c’est non !

 
20 décembre 2007

L’Association des restaurateurs du Québec (ARQ) a vu avec soulagement le dénouement du dossier sur la fixation de la limite du taux d’alcoolémie à 0,05 mg d’alcool par 100 ml de sang pour conduire au Québec. En effet, les partis d’opposition, le PQ et l’ADQ, ont voté mardi soir dernier contre la disposition apparaissant au projet de loi 42, nous a appris François Meunier, vice-président aux affaires publiques de l’ARQ.

Depuis qu’elle connaissait l’existence de ce projet de modification à la limite du taux d’alcoolémie, l’ARQ avait profité de toutes les tribunes pour afficher son opposition. Son message a visiblement été entendu par les partis de l’opposition, qui se sont fait accuser d’avoir plié devant le lobby des bars et des restaurants. Le PQ et l’ADQ ont répliqué par les arguments selon lesquels on ne s’attaquait pas aux bonnes cibles et que l’augmentation du nombre de policiers et de mesures concrètes pour faire appliquer la loi du 0,08 mg demeure l’option préconisée afin d’améliorer le bilan routier.

Heureuse de l’issue de ce débat, l’ARQ en a profité pour remercier tous ceux et celles qui l’ont soutenu dans cette bataille et particulièrement ses membres qui ont été nombreux à communiquer leur opposition à leur député. « Nous sommes toujours persuadés que les consommateurs québécois ont parfaitement intégré à leur mode de vie les principes de consommation responsable et raisonnable lorsqu’ils savourent des boissons alcoolisées et que la mesure envisagée aurait pénalisé l’ensemble de la population au lieu de s’attaquer aux véritables problèmes », a résumé M. Meunier dans son message.

Mots-clés: Québec (province)
Lois, règlements et permis
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).