Honneurs pour l’ancien gérant du véritable Hôtel Rwanda

 
29 juin 2007

Le 12 juin dernier, l’université de Guelph, en Ontario, a remis un diplôme honorifique à Paul Rusesabagina, l’homme qui a sauvé environ 1200 personnes du massacre, lors du génocide rwandais de 1994, en les hébergeant à l’Hôtel des Mille Collines, à Kigali, où il était alors gérant. En effet, pendant deux mois périlleux, M. Rusesabagina a protégé ses hôtes au péril de sa vie, en rationnant les ressources disponibles et en jouant de son influence et de pots-de-vin pour alerter les politiciens étrangers tout en tenant la milice à l’écart.

Ayant été évoqué dans le récent long métrage québécois Un dimanche à Kigali, c’est surtout dans le film hollywoodien Hotel Rwanda que l’on a pu voir l’histoire de cet individu courageux qui se décrit pourtant comme un homme d’affaires bien ordinaire. Récipiendaire de nombreux honneurs internationaux, M. Rusesabagina, un hutu, est exilé en Belgique depuis 1996 avec son épouse, une tutsie.

En 2005, l’ancien gérant d’hôtel, désormais propriétaire d’une compagnie de camionnage, a lancé la Fondation Hotel Rwanda Rusesabagina, qui vient en aide aux femmes et aux enfants touchés par les génocides partout en Afrique, et en particulier au Rwanda, où les gens sont encore assassinés, selon M. Rusesabagina. En outre, cette fondation mène des campagnes de sensibilisation auprès d’environ 500 enfants annuellement, avec pour objectif de leur éviter d’être recrutés comme soldats dans différentes milices.

Photo : Gracieuseté Université de Guelph

Mots-clés: International
Hôtellerie

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).