dark_mode light_mode
 

Harrington se déploie chez les HRI

 
29 mai 2023 | Par Sophie Poisson
Crédit photo: Harrington

Harrington, entreprise familiale de breuvages rafraîchissants aux saveurs nordiques et sans sucre située dans les Laurentides, revoit ses emballages, ses fournisseurs et lance une nouvelle gamme. Si elle est déjà présente dans quelques établissements comme le Restaurant du Jardin botanique, elle souhaite rejoindre plus largement le marché des HRI, que ce soit les cafétérias ou encore les spas.

Harrington arrive avec un nouveau format d’eaux pétillantes. « Les clients nous demandaient depuis le début d’avoir des formats plus grands, on est donc passé du 250ml au 355ml, explique Nathalie Rocheleau, cofondatrice. Pour une eau pétillante, trois gorgées, ce n’est pas assez, surtout que nos clients sont majoritairement des amateurs de plein air et de produits santé. » Notamment pour répondre aux besoins des spas, l’entreprise a délaissé le verre qui est dangereux pour les clients qui sont pieds nus. Elle est ainsi passée à la canette qui a aussi l’avantage d’être plus écologique au Québec.

« On a aussi eu beaucoup de déceptions pour ce qui est de l’embouteillage de la gamme en verre parce que c’était laborieux d’avoir des inventaires adéquats pour être capable de livrer, souligne Nathalie Rocheleau. J’ai beaucoup manqué de produits pendant près de deux ans. On était petits puisque c’était nos débuts d’entreprise et on passait en dernier. Avec la canette, notre sous-traitant est la Distillerie Comont à Bedford, une équipe en or qui nous donne une place, de la même façon que les autres. Ça nous donne des ailes et l’inventaire adéquat pour développer rapidement le Québec. »

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

Les étiquettes ont aussi été revues pour promouvoir la botanique avec des illustrations de vieilles encyclopédies, de type Marie-Victorin. « Je trouvais important d’insister sur le fait que l’on utilise de vrais végétaux. Ce ne sont pas des arômes que l’on utilise, mais bien des extraits. C’est sûr qu’il y a un prix à ça, mais au goût, c’est vraiment authentique », insiste celle qui a étudié en herboristerie et aromathérapie ainsi qu’en horticulture, en plus d’une formation en cuisine.

La nouvelle image se retrouve également sur l’unité mobile, un véhicule qui se déplace depuis l’été dernier à travers la province, en fonction des événements. Parmi ceux couverts, les Premiers Vendredis à Montréal, Espace terroir des Laurentides à Val-David, Le Grand Marché de Québec et Les Délices d’automne à Trois-Rivières.

« Harrington se marie très bien avec les spiritueux du Québec et on montre que ça peut être très festif, sans ajouter de sucre pour garder l’aspect santé. Cette démarche nous permet d’aller vers la clientèle et de parler de l’entreprise, sachant que nous offrons des produits différents de ce que l’on retrouve actuellement sur le marché. Je me devais donc de les informer et j’ai besoin d’eux, notamment pour connaître leurs impressions en vue d’améliorer les produits. »

Une nouvelle gamme de produits

C’est d’ailleurs en écoutant les clients qu’elle a retravaillé la gamme de cocktails juste avant de la lancer, en baissant la quantité de gentiane. Depuis jeudi dernier, Harrington offre trois nouvelles boissons : pomme, mélilot et gentiane ; concombre, thé des bois et gentiane ; argousier, genévrier et gentiane.

« Le défi d’un nouveau produit, c’est vraiment de le faire connaître. Tu as beau avoir le meilleur produit, la plus belle marque, si tu n’es pas connu, c’est voué à l’échec », rappelle la cofondatrice qui travaille justement sur ce dernier point. Elle précise que la mission de Harrington est au Québec, mais aussi au Canada anglais, aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

« Ce sont les clients qui ont imaginé la nouvelle gamme en nous disant qu’ils consommaient nos eaux pétillantes avec les gins du Québec. On a travaillé pendant un an la gamme pour proposer les mêmes saveurs auxquelles on a rajouté un extrait fruité et une finale amère qui provient de la racine de gentiane. L’amertume de cette dernière a pour effet d’ouvrir l’appétit, en plus de stimuler et faciliter la digestion », fait savoir Nathalie Rocheleau.

D’autres saveurs sont déjà prévues pour faire grandir cette gamme et celle des eaux pétillantes. Parmi les autres projets à venir, l’agrandissement de 10 000 pieds carrés de l’usine de Harrington qui était déjà prévu du côté de Prévost et qui a été reporté pour se concentrer sur les développements actuels.

Pour suivre Harrington :

Mots-clés: Aliment / Boisson
HRI - Général

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #24
-6.18 %arrow_drop_down
0.01 %arrow_drop_up
-0.32 %arrow_drop_down
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici