brightness_4
 

Développement durable : les associations hôtelières mobilisées pour aider l’industrie

 
26 janvier 2024 | Par Bastien Durand
Crédit photo: Hôtel Monville

À l’occasion des 75 ans des deux principales associations hôtelières du Québec, l’Association Hôtellerie Québec (AHQ) et l’Association hôtelière du Grand Montréal (AHGM), HRImag s’est entretenu avec leur responsables respectifs, Veronyque Tremblay et Jean-Sébastien Boudreault. Pour l’un comme pour l’autre, la transformation vers une industrie plus durable est au cœur des enjeux de demain.

Accompagner les établissements hôteliers dans la transition : c’est le défi des deux principales associations hôtelières au Québec. « Il y a un besoin d’accompagner nos membres. Il ne peuvent pas tout faire tout seul », estime la présidente de l’AHQ, Véronyque Tremblay. Jean-Sébastien Boudreault, directeur général de l’Association hôtelière du Grand Montréal (AHGM), est sur la même longueur d’onde : « Pour transformer l’industrie aux attentes de demain, il y a un soutien nécessaire de notre part ».

Du côté de l’AHQ, on mise notamment sur la certification Clé verte. « C’est un programme de certification qui va permettre d’accompagner les établissements dans leur transition durable », précise Véronyque Tremblay. Le programme de formation va être lancé en ligne « sous peu ».

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

La certification intègre les 17 objectifs de Développement Durable des Nations-Unies et est reconnue par le Conseil mondial du tourisme durable. Les hôteliers pourront accéder à des formations en ligne pour se renseigner et se faire certifier s’ils le souhaitent. « L’idée est que nos membres puissent avoir accès à l’information et qu’ils se rendent compte par eux-même de où ils en sont », ajoute la présidente. En partenariat avec le ministère du Tourisme, l’AHQ travaille toujours en lien avec Recyc-Québec pour accompagner les établissements vers des pratiques d’économie circulaire.

« L’industrie a besoin de changement »

Pour Jean-Sébastien Boudreault de l’AHGM, l’hôtellerie doit amorcer une mutation importante. « Il ne faut pas se voiler la face, l’industrie a besoin de changement. Le gaspillage est encore trop conséquent et on doit s’adapter aux exigences des clients. » Pour le Grand Montréal, l’accompagnement passe par la mise en place d’un « projet pilote pour une hôtellerie durable ».

Dévoilée ce vendredi, le projet d’une durée de trois ans consiste en premier lieu à effectuer un diagnostic de la situation avec l’appui d’experts. Huit hôtels de la métropole participent : L’hôtel Marriott Château Champlain, le Saint-Sulpice Hôtel, l’Hôtel Monville, l’Hôtel 10, l’Hôtel ZERO1, l’Hôtel Ruby Foo’s, le Manoir d’Youville et l’Hôtel DoubleTree.

« C’est un état des lieux en profondeur pour comprendre les réalités des situations que l’on veut entreprendre », soulève Jean-Sébastien Boudreault. Trois aspects principaux seront scrutés : la gouvernance, les pratiques de développement durable (gestion des matières résiduelles notamment) et la consommation énergétique de l’hôtel.

S’en suivront des actions concrètes pour chaque établissement. « C’est encore un éléphant à manger mais ce sont les premières pierres pour avancer », estime le président, qui croît en l’effet boule de neige. L’objectif est d’avoir à long terme des hôtels compétitifs et écologiques qui s’intègrent dans leur environnement.

Des guides pour l’industrie

Au niveau provincial pour l’AHQ ou localement pour l’AGHM, les deux associations veulent continuer à être des interlocuteurs privilégiés et défendre les intérêts de leurs membres. « L’industrie hôtelière reste toujours mal connue de tous : les politiques comme les citoyens, note Jean-Sébastien Boudreault. Notre but est de valoriser le secteur et les métiers qui l’entourent. On est la colonne vertébrale du tourisme. »

L’ère du numérique et l’arrivée des plateformes ont profondément changé la vision de l’hôtellerie dans les années 2000. Les deux associations aident leurs membres pour se différencier et garder leur valeur ajoutée dans un environnement qui bouge. « Pour les hôtels, le combat est permanent », conclut Véronyque Tremblay.

À lire aussi : Congrès AHQ / AQS : renouer avec la croissance

Mots-clés: Québec (province)
Hôtellerie

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).