Colibri : L’enseigne écoresponsable lance une websérie sur les producteurs d’ici

 
10 mars 2020 | Par Marie-Ève Garon

Le restaurateur Thomas Casault (à qui on doit déjà Sushi Box et Hono Izakaya) et ses acolytes, Kevin Landry et Patrick Landry (chef) ont développé Colibri, un tout nouveau concept de restauration écoresponsable installé, une fois encore, dans la Vieille-Capitale. Plats sains et durables, slow design, fournisseurs locaux, websérie de douze épisodes pour mettre en lumière les producteurs d’ici… Le trio d’entrepreneurs a créé un projet cohérent afin de véhiculer de bien belles valeurs.

Pour Thomas Casault, son entrée dans la trentaine a suscité une profonde réflexion sur la santé, l’équilibre, le bien-être… et tout ce qui concerne la responsabilité de sa démarche entrepreneuriale. « Pour mon troisième restaurant, j’avais le souhait de mieux saisir cette notion de bien-être à travers la restauration, confie-t-il. Évidemment, ça passe par la durabilité, donc par des choix d’ingrédients et de plats "intelligents", tant pour le corps que pour la planète. » Selon l’entrepreneur, le désir d’aller à la rencontre des artisans, afin de comprendre ce qui se cache derrière les produits locaux, s’est inscrit tout naturellement dans le cours des choses.

Mettre sur pied un projet tel que Colibri a toutefois nécessité un processus rigoureux afin de sélectionner des produits dont l’éthique correspondait à la visée responsable de l’enseigne. L’équipe a d’abord dressé une liste d’une centaine de produits avec lesquels elle souhaitait travailler. « On a ensuite rencontré notre précieuse nutritionniste, Annie Ferland, afin de voir si ces produits s’avéraient réellement sains pour le corps et pour l’environnement. Puis, on s’est demandés, parmi ceux qui restaient, lesquels provenaient du Québec et s’ils étaient issus d’une pratique durable. » Dès lors, l’idée d’amener le marketing à un autre niveau (non seulement photographique mais également audio et vidéo) fait son chemin. Les comparses entrent en contact avec le groupe sélect de petits producteurs qui acceptent volontiers de prendre part à cette aventure. « Nous les avons appelés en leur demandant si nous pouvions aller les rencontrer, caméra à l’épaule, dans le but de discuter de leur démarche, de leur positionnement et de leurs opérations », raconte Thomas Casault avec une passion contagieuse.

Apprendre et partager

La websérie, diffusée exclusivement en ligne, permet ainsi au concept de se déployer différemment. « Avec Colibri nous essayons vraiment de véhiculer notre marque sur les réseaux sociaux. Jusqu’à maintenant, on constate une bonne portée, soit environ 20 000 visionnements par épisode. » Les deux premiers portraits : Un océan de saveurs (les algues) et Fruit d’Or (les canneberges) sont déjà disponibles. Le prochain épisode portera sur Raymer Aquaculture avec l’omble chevalier. « Il nous semblait crucial d’aller à la rencontre d’artisans qui partagent la même posture que nous. Et il fallait évidemment que leurs produits se retrouvent dans l’assiette de notre restaurant. »

D’un point de vue financier, Thomas Casault a fait appel au principal fournisseur de ses trois enseignes, Service alimentaire Gordon, dans le but de rendre son projet viable. Selon le restaurateur, c’est une compagnie dont le positionnement semble parfois perçu de façon négative en termes de durabilité, mais qui pourtant se fonde sur de très belles valeurs et entretient de bonnes relations avec des producteurs québécois. « J’avais monté un solide dossier qui montrait qu’on pouvait tous en tirer parti. L’équipe a embarqué avec plaisir dans ce projet. »

L’idée permet en outre de communiquer sur les bienfaits des produits, la manière dont ils sont cultivés et distribués puis de voir comment l’équipe de Colibri les intègre à son menu. La notion de découverte demeure au centre de la démarche. « Faire vivre notre marque à travers une websérie qui expose ces collaborations-là, je crois c’est le rêve de bien des restaurateurs ! »

Les partenaires de Thomas Casault au Hono Izakaya sont Julien Vézina, Ariane Boudreau et Patrick Beaulieu. Au Sushibox, c’est Julie Langlois qui fait équipe avec le restaurateur.

(Photos fournies par Colibri)

Pour suivre Colibri :

Mots-clés: Tendances
Développement durable
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).