Chez Grand’Mère : Réconfort hivernal

 
10 janvier 2020 | Par Marie-Ève Garon
  • Ouverture officielle : 9 janvier 2020
  • Nombre de places assises : 5
  • Propriétaires : Nicolas Delrieu et Cédric Saint-Onge
  • Style : Comptoir à soupes

Les hommes d’affaires Nicolas Delrieu et Cédric Saint-Onge, à qui on doit entre autres Le Speakeasy et le défunt Chef’s Table, reviennent à la charge avec un tout nouveau comptoir à soupes : Chez Grand’Mère. Adjacent au local du Speakeasy, ce concept vient bonifier l’offre saisonnière de la crèmerie (Freeze Brothers) dont les produits ne semblent pas trouver preneurs en dehors de la belle saison.

Chez Grand’Mère, dont le mandat hivernal sera de servir à la clientèle des soupes réconfortantes, pourra en effet se transformer aisément en crèmerie au retour des beaux jours, les deux enseignes cohabitant à la même adresse. « L’hiver, on a pu constater que la crème glacée, ça ne fonctionne vraiment pas, admet Nicolas Delrieu. On a également essayé les gaufres et ce fut le même constat. On a donc décidé de changer complètement notre approche en créant ce concept. » Chez Grand’Mère propose donc quatre sortes de soupes qui changeront sur une base régulière, une brioche aux fromages et aux herbes en accompagnement ainsi que quelques desserts.

« On a voulu répondre à un besoin. On s’est vraiment posé cette question : "Qu’est-ce qui manque dans l’offre culinaire du quartier ?" » Le gestionnaire estime que la soupe est un plat qui fonctionne très bien l’hiver et qui représente une option fort intéressante pour le lunch. « Nous visons notamment une clientèle professionnelle. »

Faire peau neuve

Le design mise désormais sur les couleurs pastels (rose, bleu, jaune) et un décor distinct de la signature visuelle du Speakeasy. « Je souhaitais proposer autre chose que du blanc. Je voulais que ça soit vivant et que ça corresponde aux deux vocations. D’ailleurs, on sent déjà que l’endroit a une âme sans qu’il y ait encore une histoire derrière. Et ça c’est important ! » Même si ce local tarde quelque peu à trouver son identité, le restaurateur croit qu’il vaut la peine d’essayer différentes formules afin de ne pas le laisser vacant. « On possède déjà cet espace et nous avons pignon sur rue sur McGill. On a tout intérêt à y faire quelque chose. » Comme Chez Grand’Mère est situé dans l’entrée du Speakeasy, Nicolas Delrieu admet qu’il sera beaucoup plus dynamique de miser sur une proposition viable à l’année.

L’an dernier, le duo d’entrepreneurs a par ailleurs procédé à l’agrandissement du Speakeasy, en ajoutant, au sous-sol de l’établissement, un nouveau bar et une cinquantaine de places assises. « Ça nous a beaucoup servi pendant le temps des Fêtes en tant que salle privée pour les groupes. Comme cette section possède une entrée indépendante, elle peut être opérée de façon autonome. » Le jeune homme d’affaires reconnaît que ce type de lieu s’avère être actuellement très en demande.

Les prochains mois s’annoncent chargés pour les partenaires d’affaires puisqu’ils s’apprêtent à participer à plusieurs festivals dont la Fête des neiges de Montréal. « Ce sera une manière de se déplacer et de faire vivre nos modèles d’affaires différemment. Nous participerons à différents événements avec Chez Grand’Mère, mais également avec mon autre enseigne Tô Comptoir asiatique (qui sera éventuellement dupliquée). J’aime créer et repartir quelque chose de nouveau : un festival permet exactement ça. Le lundi, on reçoit un petit chalet et le jeudi, on doit être opérationnel. Ça me plaît énormément. »

(Photos fournies par Chez Grand’Mère )

Chez Grand’Mère , 120, rue McGill, Montréal :

Mots-clés: 06 Montréal
Ouverture/rénovation

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).