Antoine Naoum (Palace Royal) : « Un rôle à jouer dans cet écosystème touristique »

29 juillet 2019 - Par Marie-Ève Garon

Les membres de la famille Robitaille, fondateurs et propriétaires de la chaîne québécoise Les Hôtels JARO ont récemment annoncé la nomination d’Antoine Naoum au poste de directeur général de l’Hôtel Palace Royal, situé dans le Vieux-Québec. Fort de plusieurs années d’expérience dans le domaine de l’hôtellerie, le nouveau DG envisage l’avenir avec aplomb et philosophie.

« Lorsque le métier d’hôtelier est quelque chose d’inné, c’est un chemin qui ne s’arrête jamais, estime-t-il. Depuis l’enfance, je rêve d’œuvrer dans les hôtels. Tôt dans ma carrière, j’ai eu la chance de travailler dans de prestigieux établissements, tels que le palais présidentiel à Beyrouth, où j’ai beaucoup appris au sujet de la diplomatie et du protocole dans le domaine de l’hospitalité. » Entre l’Italie, les Bahamas, l’Algérie, le Koweït, Dubaï et Montréal, Antoine Naoum apprend à exercer son métier avec une rigueur qui le mène à siéger à la présidence de différents conseils d’administration.

Jusqu’à tout récemment, le directeur mettait son expertise à profit au réputé hôtel montréalais Le Mount Stephen. « Ce fut à bien des égards le joyau de ma carrière jusqu’à maintenant, glisse-t-il. Dès 2013, j’ai été impliqué dans toutes les étapes du projet, de l’excavation jusqu’à l’ouverture et bien au-delà. Aujourd’hui, je me sens prêt pour une nouvelle aventure dont je suis très fier. C’est la vocation qui nous mène vers de nouveaux horizons. » Le directeur croit que ses années d’expérience dans la métropole apporteront un nouveau souffle à l’établissement québécois qui semble déjà bien positionné dans l’offre hôtelière de la Vieille-Capitale. « Je me perçois simplement comme une valeur ajoutée puisque les conditions semblent déjà gagnantes : esprit de famille, renommée, cadre enchanteur, qualité du personnel… »

Pour Antoine Naoum, le succès est une affaire d’équipe. Selon lui, un bon gestionnaire d’établissement doit influencer ses employés positivement afin qu’ils aient le goût de s’engager avec lui dans la voie de la réussite. « Il faut également savoir s’ajuster aux nouvelles tendances puisqu’elles dictent maintenant les règles du jeu. » Il ajoute toutefois qu’il s’avère important pour un hôtel de ne jamais se dénaturer pour demeurer un élément vibrant dans la société.

Même s’il reconnaît que les défis demeurent inévitables, le dirigeant se dit confiant de pouvoir les relever. « Le produit existait déjà avant que j’arrive. Je dois maintenant assurer une belle continuité et maintenir les standards élevés afin d’être appréciés tant de la clientèle nationale qu’internationale. Le confort du client doit primer en tout temps, parce qu’en tant que chaîne hôtelière, on a un rôle important à jouer dans cet écosystème touristique. »

(Crédit photo : Facebook / Hôtel Palace Royal et Antoine Naoum)

Pour suivre Les Hôtels JARO :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.